// Vous lisez...

entre deux | premier jet

tu t’assois derrière le volant

tu t’assois derrière le volant… courbatures... tournes ta clé… buée plein les vitres… deux à deux les boutons de commandes électriques… que grandes orgues au pare-brise…laisser un peu ouvert en roulant… autant assurer !… air frais plus rock ?n ?roll !... écoutais une compile maison tout à l ?heure… habitude gardée du temps des cassettes… titres recopiés au stylo... photo découpée dans Best pour simili pochette... gravais sur C.D. désormais… farfouilles dans le vide-poches de la portière... saisis le boîtier... rock énervé quand parti de chez Nicolas !… relis la play list… Stooges… MC5... New York Dolls… Sham 69… Clash… … conviendrait parfaitement ce matin… coup de fouet !... demi-tour sur la place… sablier sur l ?écran digital… now loading… l ?agence bancaire… accord plaqué… larsen prolonge roulement batterie… disparaîtrait bientà´t rastaman… recouvert de quelques coups de rouleau… no fun… avant qu ?un autre à son tour… my babe… prendre route comme d ?autres large… no fun… t ?imaginer que plus rien ne te retient… qu ?amarres larguées tu pars… no funmy babeno fun… grand place… porche de l ?ancien relais de poste… faà§ades grisà¢tres… no fun to hang around… kebab… deviner strates des couches de peinture… enseignes de boutiques disparues… feeling that same old way… ce projet d ?en faire série photos... Du boDu bon… plantes en pots derrière vitrine… aubaine lumière entre vitre et rideau… freaked out… station-service reconvertie brocante… for another day… joyeux bordel amoncelé sous l ?auvent… no fun… callipyge miniature… my babe… nains de jardin… pergola rouillée… no fun… dose de renoncement nécessaire pour vivre là … monde en sursis… no fun… de renoncement... de ràªve… my babe…quand chaque jour se répéter que la vie se trouve ailleurs… ailleurs peut-àªtre… no fun… au-delà des platanes qui ouvrent la ligne droite… plus màªme de train qui s ?arràªte à la gare... no fun to be around… sortir… accélérer… pousser la trois à 5 000 tours… idem jusqu ?à la 5… au lit les flics à cette heure-là … walking by myself…tranquille jusque vers 9 heures… après… de nouveau de sortie la maison poulagas…

incipit ; traversé combien de fois ce patelin ; éviter l’autoroute ; tu relèves la tàªte ; vous l ?attendiez tous les quatre ; s ?avanà§ant vers ta mère ; granuleux du crépi sur la cloison ; toi qui l ?avais branché ; bien maintenu le cap au départ ; sourire à l ?ordre impeccable ; projecteurs installés derrière les buis

Voir en ligne : extrait précédent

Commentaires