// Vous lisez...

entre deux | premier jet

bien maintenu le cap au départ

bien maintenu le cap au départ… personne d ?autre d ?arrivé à part toi… foutue manie d ?àªtre en avance… meilleur moment peut-àªtre... cette frange incertaine avant la fàªte… ce temps d ?attente… temps d ?avant le nombre… et des mots qu ?il faut débiter… quand encore possible de mettre les bouts… se dérober comme canasson devant l ?obstacle… de à§a tu ne leur as rien dit… quand empàªtré dans le couloir de l ?entrée… ton carton de bouteilles dans les bras… seulement parlé de toute cette route… de la peur de galérer pour trouver… vite fait de se paumer sur ces petites routes… et finalement contourné Angers sans problème… toute récente cette portion d ?autoroute... vrai gain de temps... parce que vite fait de bouchonner un jour comme à§a... suffisait d ?une zone commerciale et hop !… en savais quelque chose... ces après-midi où cul à cul les bagnoles roulant au pas sur la nationale... ton père les deux mains en appui sur le radiateur... dos rond... pantalon de bleu qui tombe malgré les crans à la ceinture... contemplant la coulée lente depuis la fenàªtre de la salle à manger... spectateur immobile et silencieux... hors désormais que plus la force de faire un tour... hors et reclus... plus rien du lion en cage de la préretraite... mais las... à bout... de à§a aussi tu ne leur avais rien dit... empàªtré... tes bouteilles dans les mains dont tu ne savais quoi faire... si au moins ils avaient accepté que tu les aides… mais pas trop le genre… plus ta place dans la cuisine une fois débarrassé de tes bouteilles… màªme Edith avait insisté… que vous alliez causer entre mecs… qu ?elle avait plus que deux trois trucs à finir et puis après le bain des gosses… tu n ?avais pas trop su quoi dire… sinon que à§a se refusait jamais un coup à boire… Nico t ?avait refilé deux verres… tu l ?avais suivi au salon… déjà tu regrettais… tu te serais pointé comme les autres sur les coups de huit heures… discutaillé un temps avec lui… entonné la litanie des retrouvailles… égrené le chapelet des souvenirs… et pas tant que à§a en plus !... loin maintenant les années de fac… heureusement y aviez tous deux mis du và´tre !... d ?abord tenté de causer binouze… puisqu ?en train d ?en siroter… ne vous avait pas mené bien loin !… une fois comparées blondes et brunes… fait la moue sur les rousses… évoqué degré d ?alcool des bières belges et la déco des pubs anglais… ce qu ?on ferait pas pour échapper au silence !...

incipit ; traversé combien de fois ce patelin ; éviter l’autoroute ; tu relèves la tàªte ; vous l ?attendiez tous les quatre ; s ?avanà§ant vers ta mère ; granuleux du crépi sur la cloison

Voir en ligne : extrait précédent

Commentaires