// Mots-clés

écrire en ligne

231 billets

Articles

c’est descendre du train qu’il aurait fallu

c՚est descendre du train qu՚il aurait fallu, tu le savais, de ces évidences qui vous traversent, on ne les saisit pas toujours comme on devrait, on sent que à§a vibre au-dedans, sent tout ce qui s՚y réveille, résonne et fait écho, bien trop confus pour qu՚on s՚y retrouve, c’est suivre la pente qu’il faudrait, yeux clos tracer sa route, parce que tu serais descendu (...)

injonctions (12)

te réveiller funambulet’obstiner jusqu’au dégoà »tracler l’os jusqu’au silencene rien perdre, tout brà »leryeux clos palper l’inconsistanthabituer tes mains à reconnaître le videglisser déposer de l’écran nuit à l’écran veillene rien fuir, tout remà¢cherenjamber les fenàªtres avec souplessetenter que ton thorax emprunte à l’horizoncustomiser tout moulin à prièrespréférer (...)

injonctions (21)

ne rien retrouver (ni la rage ! ni l’énergie !)ne rien regretter, pas màªme le mouvement mécanique de la montre remontée chaque jour (mais le ressort froid qu’on y trouve) ne rien reconstituer (trop de vides et temps morts)

toujours la pluie

toujours la pluie, quelques éclaircies - journée où traquer du passé via le web - à chacun d’y organiser sa mémoire - ses fictions - n’aurais jamais pensé pratiquer l’écriture sous forme épistolaire - à la radio ce midi un universitaire évoque la France invisible - après la silencieuse ! - est-ce que j’effectue un vrai travail ? - on est passé en 24 heures de vrai (...)

entre deux | blog carnet

Le carnet tenu avant et pendant l’écriture d’Entre-deux ; soutènements de l’écriture et possibles abolis. http://enavantroute.wordpress.com/ http://enavantroute.wordpress.com/ http://enavantroute.wordpress.com/

signe

http://dtgc.ovh/index.php/2017/05/1... Cliquer sur l’image pour accéder au texte.

l’homme au chien

L’homme au chien siffle, appelle de peu de syllabes, marche en enjambées décidées — c’est tout droit qu’il va, là où son chien déjà — le rattraper lui passer au collier la laisse qui pend dans sa main, balance au gré du bras qui accompagne le pas. L’homme au chien se projette — c’est un àªtre d’horizon où d’évidence le corps tiède de sa bàªte haletant se soumet — et (...)

walking in Martel

sur la place de Marennes

Pas qui ne se passe rien sur la place de Marennes : deux terrasses, l’une d’un restaurant, l’une d’un bar-brasserie, du monde forcément le midi, pour l’apéro, casser la croûte, un café avant de retourner au boulot, à Marennes comme ailleurs un midi de juillet, dans ce carré que forment les maisons à étage du centre-ville, on a bien l’impression d’un bourg mais (...)

monologue 1

monologue 1 mis à jour

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ...