// Mots-clés

fiction

74 billets

Articles

des hommes en noir

Compter les hommes en noir. Parce que l’impression que plus nombreux. Ou est-ce d’avoir si longtemps été éloigné de la ville ? Leur présence autour de la gare et dans le centre. Marchant en groupe ou seul. Avec ou sans valise. Rare qu’ils n’aient pas au moins un sac en bandoulière. Leur pas pressé. Ou réunis au bas d’un immeuble, le temps d’un café, d’une (...)

appels téléphoniques

C’est tous les jours que j’en reà§ois des appels téléphoniques depuis des centres d’appels, ou automatisés avec voix synthétique pré-enregistrée. Il est question de fenàªtres à changer, de ravalements de faà§ades, d’enquàªtes, de sondages, de colis en attente, ou pire, ceux qui annoncent suite à votre recherche d’emploi... Et puis il y a celui-ci, de tous le seul (...)

code barre

faire du beau avec le rien de nos vies

envolée Quichotte

L’année dernière, les instits avaient choisi Don Quichotte comme thème pour la fàªte de l’école.

un boulot comme un autre

Après tout, c’est un boulot comme un autre. Màªme si, au début, tout le monde s’est un peu foutu de ma gueule. Gardien de cimetière, oucelui qui prépare les morts, je suis sà »r que les gens osent pas les charrier. Mais quand je raconte comment je pars tous les matins avec ma camionnette, mes arrosoirs, mes seaux, mes éponges, mes brosses, mes vases, mes (...)

mortelle randonnée

C’est l’après-midi que je l’ai vu pour la première fois. Ma gamine avait perdu sa casquette dans le précédent camping où nous avions séjourné. On marchait tous les deux dans la rue principale qui traverse la vieille ville de Saint-Jean-Pied-de-Port, noyés dans la masse de touristes qui y déambulent, se photographient sur le pont au-dessus de la Nive, la rivière qui (...)

essai de transcription d’images vidéo

Pas évident de transcrire des images vidéo. Je vais essayer, parce qu’il me semble impossible de garder le silence. Ils ont été plusieurs à filmer la scène avec leurs téléphones portables. Le buzz assuré sur les réseaux sociaux. On est dans un parking souterrain. Parking République. La ville, peu importe. Partout les màªmes infrastructures. En fond sonore, un (...)

tu avais tout perdu

Tu avais tout perdu. C’était ainsi que le journal local avait résumé ta situation le lendemain. Les flammes n’avaient rien laissé. Plus rien. Meubles, photos, pas màªme tes papiers. Tu avais été surpris dans ton sommeil, comme en atteste le pyjama que tu portes sur la photo. Surpris dans la nuit. Surpris par les flammes. Il y a là de quoi donner l’air hagard. (...)

regard

Son visage me disait quelque chose. Moi qui suis si peu physionomiste. Une impression d’ensemble. Et son regard peut-àªtre. Comme si lui aussi m’avait reconnu.

sur la place de Marennes

Pas qui ne se passe rien sur la place de Marennes : deux terrasses, l’une d’un restaurant, l’une d’un bar-brasserie, du monde forcément le midi, pour l’apéro, casser la croûte, un café avant de retourner au boulot, à Marennes comme ailleurs un midi de juillet, dans ce carré que forment les maisons à étage du centre-ville, on a bien l’impression d’un bourg mais (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70