// Vous lisez...

entre deux | premier jet

et de toi si tu clamsais ?...

et de toi si tu clamsais ?... pas plus tard que cette nuit... te serais enroulé autour d ?un lampadaire... drame de la Saint-Sylvestre !... aurait trouvé quoi à raconter le correspondant du Courrier de l ?Ouest ?... bon pour du tragique à deux balles !... une année qui commence... une vie qui s ?achève... mais pas là pour faire de la littérature !... rien qu ?une mort sans fioritures... enseignant... célibataire... perdu le contrà´le de son véhicule... fatigue... soirée arrosée... ta grand-mère avait conservé l ?article pour l ?accident de ton oncle... dans le secrétaire... avec les papiers importants... factures Total... l ?agenda bougies Marshall où noter les litrages vendus... relevés des compteurs... était devenu quoi ce bout de papier après sa mort ?... violente collision... nationale... un mercredi c ?était... jamais cours l ?après-midi... recette habituelle... où quand qui quoi pourquoi... souvent tu donnais le tuyau à tes élèves... sésame pour écrire... et chaque fois venir buter au réel !... on avait dit quoi une fois aligné à§a ?... rien dit des portes traversées... des soirs d ?été... des matins qui font semblant de promettre... mains sur le volant... pare-soleil qu ?on abaisse... silhouettes happées par l ?oeil... toi-màªme tu saurais en dire quoi ?... de ton oncle ?... ou màªme de ta propre vie !... découvriraient quoi tes frangins en vidant ton appart ??... vite fait le tour !... en bas, dans la placard de l ?entrée, tes cours de fac dans un carton... dans les étagères du bureau, ton mémoire de maîtrise... dans le carton du placard les fiches de lecture qui vont avec... tes classeurs de cours pour le collège... quelques annotations en bord de pages... en feraient quoi de tes bouquins ?... les changeraient de leur abonnement France Loisirs !... récupéreraient les éditions scolaires pour leurs mà´mes !... deux trois bouquins du prof pour les aider... le reste !... ferais bien de faire place nette en rentrant... virer bonne fois pour toutes ces cahiers... les garder pour quoi ?... temps révolu l ?adolescent qui se croyait poète !... platitudes à la chaîne... souffrances pacotille... un jour dans l ?ombre de Baudelaire, un autre dans celle de Morrisson... tam-tam amérindien pour highway te deum... et tout à l ?avenant !... pompeux et absurde !... et ce journal intime démarré après que vous vous soyez séparés... abandonné au bout de trois semaines... ces deux ou trois ébauches de récit... tout n ?avait été que balbutiements... finalement là -dessus les premiers gros clash avec Karine... pas si étrange... te disait qu ?après tout tu l ?avais le temps pour écrire... que si tu voulais t ?y mettre... en savait quoi du mal au bide devant le clavier ?... des heures sans rien à ruminer du vague ?... et pour en tirer quoi ?... pas de plaisir à venir se cogner à la vitre !... du passé, toujours... rien que du passé... tu manquais d ?imagination, c ?était clair !... et trop appris à te méfier des histoires qu ?on raconte... avant la fac, peut-àªtre... là tu aurais pu... l ?innocence encore... témoigner sinon écrire... te soulager peut-àªtre... psychanalyse sauvage ils appelaient à§a... et qui sait si dans cet élan brut... mais maintenant que les mécaniques mises à nu... plus confortable de renoncer... peut-àªtre un jour quand apaisé... trop de trucs à régler... mais rien de moins sà »r que l ?envie revienne alors...

Voir en ligne : extraits précédents

Commentaires