// Mots-clés

entre deux

114 billets

Articles

couper le contact

couper le contact... marcher te ferait du bien.. traverser la route... un panneau dit avenue... un peu plus haut... une borne disait RN 165... devenue quoi ?... màªme le panneau de sortie de ville... repoussé... reculé... que ton regard s ?habitue... tous ces lampadaires... ces enseignes... rouler enveloppé de nuit... ne tombait plus jamais ici... soirs (...)

tu la voyais nettement plus haute leur colonne

tu la voyais nettement plus haute leur colonne... granit bouffé de lichens... toujours là les mots sur la plaque... bataille de Torfou... 19 septembre 1793... ce passé qui suinte... ce n ?est pas venir s ?y cogner... enveloppe... étouffe... tous ces signes autour... place Travot... rue Marceau... avenue Kléber... et c ?est tardivement que tu les sauras (...)

monde qui s’écroule

monde qui s ?écroule... la station qu ?il avait fallu louer... et finir par la vendre... maison avec... pas tenu le choc bien longtemps... assise dans la salle à mange chez tes parents... une chaise près de la fenàªtre... parce que la prise de courant pour sa chaufferette... la lui brancher... pieds pantoufles qu ?elle logeait dedans... y passait ses (...)

format

parvenir au terme de l’écriture, et constater ce à quoi on s’attendait : forme brève, récit d’une soixantaine de pages, aucune envie d’étirer davantage, se demander si à la forme romanesque ne pourrait pas s’adresser le reproche que je fais au cinéma, de diluer en format d’une heure trente ce qui pourrait àªtre dit en (...)

aller boire un café

aller boire un café... ils auront bien des croissants... la nuit encore... pas avant huit heures... passerelle blanche... traverse au dessus des voies... marches... arrondi comme une arche... pas grand chose de l ?autre cà´té... jamais vu personne monter ces marches... anciens locaux de la Sernam... ton père y venait parfois pour son boulot... service (...)

je ne sais quel reste de présence

Cathy et Ninou se sont mises en devoir de vider le grenier. Elles en ont tiré d’énormes quantités de linge, d’habits pendant que je chassais le Prione, sur les souches du grand pré, sans succès. Le temps s’est remis, après l’orage. Le ciel est d’un bleu violent, acide. Nous passons au grenier et reprenons le grand nettoyage (...)

t’arràªter

t ?arràªter... zébras... parking Buffalo Grill... tu traverseras ensuite... pourrais te garer là mais... bisons plastique... Louisiane pacotille... tout pour le bureau... Jouetland... Intersport... langue des enseignes... bleu et rouge... ce qu ?ils apercevaient de leurs fenàªtres... tu avais grandi là ... en restait quoi... un peu de la clà´ture pvc (...)

tu avais suivi l ?affaire de loin

tu avais suivi l ?affaire de loin... préféré signer une procuration pour chez le notaire... qu ?ils se débrouillent... tu avais fait le choix de partir... et puis toi et les paperasses... t ?avait suffi après la mort de ton père... tu avais conduit ta mère dans la Xsara... Philippe et Fabrice vous avait rejoints... ta mère dans tous ses états qu ?ils (...)

d’un rebordé d’écume crémeuse

Un fort coup de vent d’ouest a bousculé le beau temps ces jours-ci, et la mer, saboulée et secouée sur ses fonds médiocres, presque jusqu’à l’horizon, où persiste une mince bande glauque, est devenue glaiseuse, couleur des flaques qui comblent les fouillent des marnières. Sous un rayon de soleil qui brille ce matin quelques minutes (...)

timbre poste

Agrandir le plan Agrandir le plan Agrandir le plan

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...