// Vous lisez...

entre deux | premier jet

projecteurs installés derrière les buis

projecteurs installés derrière les buis… haie coupée court… église noyée de jaune… lampadaires du long de la rue… trottoir d ?en face… tache verte du Crédit Agricole… rasta stylisé sur le mur de la banque… bombe noire… cà´ne au bec cheveux qui flottent… tu palpes les poches de ton manteau… billet de 20 cassé hier à Cornillé… tu avais bu un demi bu au comptoir… en avait profité pour demander ta route… paumé au fond de la cambrousse, le Nicolas… poche arrière du jean tes clés… main levée presses la commande… clignotants… automatisme d ?avoir verrouillé les portes… pas un rat encore debout à cette heure-là … pas un bruit… seulement celui de tes bottes… seul en rythme dans cet espace vide… traversé des tas de patelins comme celui-là … villages rues traversés quand trop marre de l ?autoroute… échappées belles où tenter de reprendre pied... vérifier que le monde existe encore... qu ?un monde possible au-delà des glissières de sécurité... des panneaux marronnasses pour indications touristiques... au-delà de l ?écran digital du tableau de bord... distance parcourue... moyenne horaire... consommation aux cent kilomètres... distance à parcourir... heure probable d ?arrivée... qu ?un peu de vie... de jeu... autre chose que ce réel miné de chiffres... trottoir minuscule… s ?y serrer au passage des camions… dos collé au mur de granit… immobile sentir le déplacement d ?air… odeur du gazole… sifflement soupir des freins air comprimé… ralentissent pour le virage… long gauche serré… qui pour venir sur ce bout de trottoir ?… pour aller où ?… autour de la grand place les commerces… là que l ?hà´tel… sans comprendre qui pour en occuper les chambres… un désert autour… à quoi… trois quart d ?heure d ?Angers… une demi heure de Cholet… à traverser en voiture cette impression d ?agonie… pas à¢me qui vive au dehors… pas un regard que l ?on croise… faà§ades défilent si proches… cette certitude que plus lourd le poids du passé derrière ces murs … ce gouffre d ?entropie qu ?on y devine… ne faire que traverser... se le répéter... passer… passer seulement... soulagé de n ?àªtre que l ?un de ces visages à peine entr ?aperà§us depuis une fenàªtre... de ceux qui raccrochent fugitivement au présent… la vie qui va… vitesse et mouvement pour le moins… le week-end y apercevoir des adolescents... abri du ramassage scolaire sur la place… agglutinés autour... garà§ons aux coudes posés sur le guidon du scooter... filles assises au banc de l ?abri triturant leurs portables... les màªmes ici que dans tes classes… jamais compris... faisaient comment ?…

incipit ; traversé combien de fois ce patelin ; éviter l’autoroute ; tu relèves la tàªte ; vous l ?attendiez tous les quatre ; s ?avanà§ant vers ta mère ; granuleux du crépi sur la cloison ; bien maintenu le cap au départ ; sourire à l ?ordre impeccable

Voir en ligne : extrait précédent

Commentaires