// Mots-clés

paysages

58 billets

Articles

campagne déclose

Je marche sur la route de Saint-Laurent. les échappés de vue ménagées par de longues clairières qui s’ouvrent maintenant en tous sens à travers le bocage obsèdent l ?œil presque partout et rafraîchissent le sentiment de la promenade. Les fermes que j’ai connues pendant un demi-siècle emmurées par les haies, hostiles et soupà§onneuses, (...)

d’un rebordé d’écume crémeuse

Un fort coup de vent d’ouest a bousculé le beau temps ces jours-ci, et la mer, saboulée et secouée sur ses fonds médiocres, presque jusqu’à l’horizon, où persiste une mince bande glauque, est devenue glaiseuse, couleur des flaques qui comblent les fouillent des marnières. Sous un rayon de soleil qui brille ce matin quelques minutes (...)

poussière confuse de bicoques neuves

Ici se fait jour la laideur particulière aux zones d ?urbanisation récente qui commencent à ceinturer un peu partout les villes : le cœur gris et bleu (ou gris et rose) des anciennes cités, serrées comme un poing autour de leurs ruelles, est noyé progressivement, ainsi que le cœur d ?un astre éclaté, dans une poussière confuse de bicoques neuves, qui (...)

carnet d’itinérant 2

11 ‎juillet ‎2011 Montjean-Ancenis ville sur coteau, l’église qui la domine ; son seul intéràªt : prendre la lumière soir et matin, pierre blanche ; ruines d’un chà¢teau, l’église qui vient prendre place ; un pays de crucifix descendre depuis le haut de la butte, jardins entourés de murs, fruitiers, fleurs, pelouses, (...)

vases communicants / Maryse Hache

C’était en septembre 2011, Maryse Hache m’offrait ce texte pour les vases communicants. L’avoir lue sur Semenoir, rencontrée durant un atelier d’écriture à Orléans, marqué par la force qui se dégageait pendant lecture à voix haute de ses textes et l’énergie qui se dégageait de sa personne, l’humour quand évoquer la (...)

commenà§ait là ton timbre poste

commenà§ait là ton timbre poste... le périmètre où creuser... un jour sait-on jamais... la nationale en plein milieu... autour de son axe que tout s ?organisait... dans ton dos Nuaillé... l ?auberge du Vieux Chouan... rejoindre en mob... bar tabac... baby-foot... premières pressions... made in japan écouté en boucle... sandinista... et babylon by bus (...)

bibliobio

Suis né à Cholet, Maine-et-Loire, un jour de janvier 1966. Entré en lecture par la série des Davy Crockett de Tom Hill, dans la bibliothèque rose. Un gamin libre qui construit sa vie tout seul, tolérant envers les Indiens. Quoi de mieux ? Enfance au bord d’une nationale, dans l’entre deux de la ville qui s’effiloche, de la campagne (...)

tu t’assois derrière le volant

tu t’assois derrière le volant… courbatures... tournes ta clé… buée plein les vitres… deux à deux les boutons de commandes électriques… que grandes orgues au pare-brise…laisser un peu ouvert en roulant… autant assurer !… air frais plus rock ?n ?roll !... écoutais une compile maison tout à l ?heure… habitude gardée du temps des cassettes… titres (...)

n’est jamais un non-lieu

A Origny, et c’en est màªme étrange, pas l’ombre d’une barre ou d’un lotissement, rien que le plan en Y de deux grandes rues étirées où de petites maisons de briques s’appuient les unes contre les autres, le principal spectacle étant celui de la circulation automobile, à commencer par celle des camions. Une sorte (...)

driving that Google car | aliments

Balzac, Béatrix | Balzac, Eugénie Grandet | Balzac, Ursule Mirouet | Jean-Christophe Bailly, Le Dépaysement 1 | Jean-Christophe Bailly, Le Dépaysement 2 | Pierre Bergounioux, « Vie domestique », in Un peu de bleu dans le paysage | Guy Debord, à‰cologie, psychogéographie et transformation du milieu humain [#cinq_ancre -]La dérive est une forme de (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50