// Vous lisez...

monologues

monologue 11

Dans ces calmes déserts il promène les siens jusqu ?à  ce que les premiers ces derniers se ferment et que la tàªte là¢chée retourne à sa vieille place. Beckett, Le Dépeupleur

mà j du 14/02/2014

Que à§a te plaise ou pas, c’est pareil ! Les autres se sont marrés — quand la voix du Contrà´leur est sortie des enceintes murales, à§a a fusé sans retenue autour. Premiers concernés pourtant, mais j’ai bien l’impression qu’ils s’en foutent. Ces discours qu’ils tiennent pendant la pause déjeuner. Se retenir de rien dire qui les choque — usant à force ! Ferment les yeux sur tout. Et pas qu’au boulot... Que moi ou un autre leur parle ne changerait rien. Les colères, c’est pas des mots dont elles ont besoin, c’est des corps où habiter !... Tàªte farcie de mots d’ordre et d’appels — fou comme l’ordre sait vite se rétablir ! Là¢chée sur le réseau, la colère gronde... Retourne le gant — tu peux me décrire ce que tu vois ? à€ la surface de l’écran l’onde de la propagation — mais rien d’une onde de choc. Sa force résidait dans cette illusion, et l’ordre, à défaut d’avoir de l’avoir créée, savait très bien l’exploiter. Vieille impression qui remonte m’àªtre fait duper — pas tout à fait mais — endormir — non plus, màªme si je demande s’il ne vaudrait pas mieux, plutà´t que ce cauchemar éveillé — étouffer, c’est à§a, moi et ma colère on a été étouffés, moi comme les autres autour, ma colère comme la leur, à les additionner on n’a obtenu qu’un chaos informe — si, la colère avait besoin de mots, mais pas seulement mis bout à bout à la va comme je te pousse — c’est d’un ordre qu’avait besoin la colère, d’une organisation, et non cette addition sans forme et sans fin — mais qui de nous saurait encore ? Place que ce qui est à dire peut désormais tenir dans nos vies, de ce qui est à venir ?

version du 31 mai 2012

Que à§a te plaise ou pas, hein ?... Les colères ৒a beau gronder, ৒a beau sourdre... Premiers mots que tu lui aies dit... Ces trucs-là , à§a se commande pas !... Derniers à traîner encore au local... Se parler parce que face à face, comme à§a, et la pièce vide, màªme plus les voix de ceux qui discutaient devant l’entrée avant de monter dans leurs bagnoles... Ferment trop les yeux, t’as ajouté. Et là ... Que tu te taises ৒aurait plus rien changé... Les colères, c’est pas des mots qu’elles ont besoin, c’est des corps où habiter !.. Tàªte qu’il faisait ! Là¢chée la mécanique, alors lui ou un autre... Retourne, tu lui as dit, à§a qu’il faut, retourner, toujours... à€ d’où tu viens, get back where you once belong t’as ajouté en te marrant... Sa réaction quand tu lui as beuglé le riff dans les oreilles, air guitar en prime !... Vieille rengaine !, à§a que t’as lu dans ses yeux... Place qu’elle tient désormais dans ta vie, la colère, c’est à§a que t’aurais dà » lui demander en fait...

Voir en ligne : monologues précédents

Commentaires