// Mots-clés

contraintes

291 billets

Articles

monologue 9

mà j monologue 9 agora ou panoptique ?

toujours la pluie

toujours la pluie, quelques éclaircies - journée où traquer du passé via le web - à chacun d’y organiser sa mémoire - ses fictions - n’aurais jamais pensé pratiquer l’écriture sous forme épistolaire - à la radio ce midi un universitaire évoque la France invisible - après la silencieuse ! - est-ce que j’effectue un vrai travail ? (...)

injonctions (13)

ne jamais abdiquer l’innommabledépecer les mots quand nécessairen’hurler que pour mesurer le silenceconsigner les mots pour faire place nettene saboter que de l’intérieur (surface et manière suivront)non pas accéder à l’innommé : à petites touches répétées faire qu’il abcèdes’obstiner jusqu’au chaos (...)

tu dis (7)

tu dis : « Le blues, ça t’apprend à te méfier du matin, parce que c’est toujours quand tu te lèves que se révèlent les absences. » tu dis : « Je sais pas si t’as remarqué les dalles qu’ils posent sur leur pelouse, la manie qu’ils ont d’en faire un chemin. » tu dis : « La première fois que j’ai pu traverser un (...)

tu dis (16)

tu dis : « Celui qui jongle, il fait quoi de ses mains une fois qu’il a fini ? » tu dis : « Il reste quoi dans le souvenir du jongleur, sinon toute l’attention entrée dans son corps ? » tu dis : « Jongler avec les mots ? Si et seulement si des trajectoires neuves. » tu dis : « Du poème au tour de passe passe il n’y avait qu’un (...)

monologue (25)

Dans ces calmes déserts il promène les siens jusqu ?à ce que les premiers ces derniers se ferment et que la tàªte là¢chée retourne à sa vieille place. Beckett, Le Dépeupleur Sa faà§on de marcher deux mains dans le dos, troublant d’accord, mais on le sait bien qu’on finit par ressembler, à trop regarder les photos ou à force de s’en (...)

péage

http://dtgc.ovh/index.php/2017/05/1... Cliquer sur l’image pour accéder au texte.

injonctions (3)

ne plus la nuit triturer en vain l ?ombre des lendemainschaque jour devant l ?écran s ?adonner au laisser venirdes deux mains t ?ouvrir thorax au ventn ?accorder d ?importance qu ?à l ?écart

c’est (20)

c’est la clochette du tram et le grincement des rails dans le virage, silhouettes entr’aperà§ues qui vont vers la ville, c’est le train de marchandises vers dix heures cinquante et qu’il n’en finit pas, c’est derrière l’écran la fenàªtre, la rue en contrebas, le toit du gymnase, une rangée d’immeubles (...)

tu dis (10)

tu dis : « On croit en avoir fini avec le dehors et il suffit d’un jour de pluie... » tu dis : « Pas tellement que la pluie me gêne assis devant l’écran du bureau, mais qu’elle dure : une telle affirmation dans la dilution grise. » tu dis : « La pluie parfois redouble, comme l’angoisse... » tu dis : « Pas que l’angoisse (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Catégories

EXPRESS