// Vous lisez...

tu dis

tu dis (14)

tu dis : « C’est pas si souvent les bouquins où il reste pas de place pour écrire. » tu dis : « Les piles de bouquins ça m’a toujours fait peur : tellement de jours aussi laissés en attente. » tu dis : « Juste un mauvais rêve : que le texte s’efface au fur et à mesure que tu écris dans la marge. » tu dis : « On rigole bien du lecteur qui reprend chaque fois le même bouquin à son début, jamais de l’écrivain. » tu dis : « Une drôle d’expression tourner la page : d’un seul geste engendrer un texte neuf. »

Commentaires