// Mots-clés

listes

67 billets

Articles

tu dis (27)

tu dis : « On les désigne comment, les vies qu’on n’écrit pas ? » tu dis : « Celui qui feuillette le dictionnaire tout le jour, c’est pas du monde qu’il s’éloigne. » tu dis : « Cette confusion, si souvent, de l’isolement et de l’éloignement. » tu dis : « De l’isolement et de la solitude. » tu dis : « De l’isolement et de la misanthropie. » tu dis : « De l’isolement et de (...)

injonctions (24)

à propos de l’excavateur : élargir la zone de silencene plus se contenter de décapercirconscrire le provisoirele pratiquer dans le plus grand calme ni craindre ni surestimer le chaos sonore généréne plus perdre ton temps aux pépites d’une gangue exploséeplonger à mains nues dans (...)

tu dis (32)

tu dis : « Cet empilement des morts au long d’une vie, comme une poussée... » tu dis : « Tu sais vers quoi. » tu dis : « Qui d’autre que les morts pour s’orienter ? » lire la série dans son intégralité : 1 | 2 | 3

tu dis (25)

tu dis : « Pas pour fuir que je creuse les heures du matin. » tu dis : « Rien à oublier dans la fiction ! » tu dis : « Mais quand màªme renoncer est difficile, il reste quoi d’autre sinon ? » tu dis : « Il faut bien avoir quelques rendez-vous avec soi. » tu dis : « Pas de prix ce truc : seul, s՚assurer qu’encore vivant. » tu dis : « Non, j’en vis pas comme ils (...)

tu dis (26)

tu dis : « Nommer, j’ai cru un temps que c’était possible. » tu dis : « Rien de définitif là -dedans : t’obtiens un peu de précision, et déjà c’est autre chose qu’il faudrait pouvoir discerner. » tu dis : « Rien que du mouvant, à ton image. » tu dis : « Du mouvant, et de l’incertain aussi. » tu dis : « Au moins la tension du dedans aura trouvé de quoi se tourner vers. » (...)

tu dis (30)

tu dis : « J’ai ràªvé d’une machine qui dresserait la liste des mots que je n’emploie jamais. » tu dis : « Elle m’apprendrait quoi, cette liste ? » tu dis : « J’écrirais quoi avec ? » tu dis : « Avec à§a, écrire des fictions qui t’embarquent dans le neuf ! » tu dis : « Des fictions où, à les relire, tu ne croises jamais ton visage. » tu dis : « Pas que tu serais resté sur (...)

tu dis (24)

tu dis : « Partir, pourquoi pas ? Mais trouver un ailleurs ... » tu dis : « Ràªver de départ, quand c’est d’élan qu’on manque. » tu dis : « Le bruit de la porte qui se referme, et peut-àªtre rien d’autre. » tu dis : « Toutes les villes se ressemblent : mais les vies qu’on y aurait menées ? » tu dis : « D’abord au hasard que tu vas dans la ville. Après, ce qui guide tes (...)

tu dis (22)

tu dis : « On parlait de tonalité à l’école, pour les textes, jamais du mode. » tu dis : « Sur une guitare, avec cinq notes, tu peux aller loin. » tu dis : « Je sais màªme pas combien de mots me sont nécessaires. » tu dis : « Les accords, c’était les yeux fermés que je les apprenais, pas moyen autrement. J’ai pas su pour écrire... » tu dis : « Une grille d’accords : (...)

rolling world diary #5

ça continue, faut bien, pourquoi on sait pas trop ou plutôt si, on sait, mais goût d’amer à mettre dessus les mots, ça continue, le ventre de la terre qui grouille, les pauvres qu’elle avale la Terre, qu’elle broie, qu’elle digère, ça continue, ce qu’on savait déjà , et qu’on trouvait insupportable, qu’on croyait ne pas pouvoir durer, mais si, et devoir bien admettre (...)

injonctions (13)

ne jamais abdiquer l’innommabledépecer les mots quand nécessairen’hurler que pour mesurer le silenceconsigner les mots pour faire place nettene saboter que de l’intérieur (surface et manière suivront)non pas accéder à l’innommé : à petites touches répétées faire qu’il abcèdes’obstiner jusqu’au chaos (conviendrait aussi l’homophone)crocheter les portes une à une (et se (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60