// Mots-clés

travail

49 billets

Articles

tu peux faire ce que tu veux

Le hasard t ?a fait échouer là et tu n ?as pas suffisamment de courage pour te transporter ailleurs. D ?ailleurs tu n ?écoutes plus les phrases qui viennent d ?ailleurs, ces phrases qui autrefois te faisaient battre le cœur. Tu sais bien qu ?on ne te demandera jamais d ?être vivant. Tu peux faire ce que tu veux, on ne te demandera jamais d ?être digne, (...)

c’est (20)

c’est la clochette du tram et le grincement des rails dans le virage, silhouettes entr’aperà§ues qui vont vers la ville, c’est le train de marchandises vers dix heures cinquante et qu’il n’en finit pas, c’est derrière l’écran la fenàªtre, la rue en contrebas, le toit du gymnase, une rangée d’immeubles (...)

c’est (3)

c’est sortir de réunion à la nuit tombée, remonter le parking, bruit de la ventilation, s’attarder à regarder la bouche d’aération sous les toits, se dire que c’est par là qu’ils sortent tous les mots qu’on prononce, à longueur de jour, longueur de cours, pour aller où tu n’en sais rien, tu ne sais jamais ce (...)

c’est (4)

c’est rentrer, lire ses mèls, faire un tour de blogs, pas l’énergie pour écrire, besoin d’un sas, d’un temps flottoir, c’est passer d’un texte à un autre, se rendre disponible aux pages qui s’enchaînent, c’est tenter de demeurer réceptif, et aux textes et aux paroles des mà´mes, c’est l’énergie (...)

c’est (11)

c’est le paquet de copies en évidence sur le bureau, repousser l’échéance, finir par s’y mettre, c’est rarement jouir de s’en àªtre débarrassé, soulagement du pensum accompli, parce que tout le boulot encore à accomplir avec la classe, l’impression de ne pas avancer, vertige des écarts si grands d’un mà´me (...)

c’est (30)

c’est, au hasard d’un exercice, lire cette réplique de Giraudoux, Intermezzo : Le plafond, dans l’enseignement, doit àªtre compris de faà§on à faire ressortir la taille de l’adulte vis-à -vis de la taille de l’enfant. Un maître qui adopte le plein air avoue qu’il est plus petit que l’arbre, moins corpulent que (...)

c’est (17)

c’est le matin, commencer par mettre en marche le client fin de la salle, allumer l’écran, via web constater absences et retards, et se dire qu’aussi fenàªtre ouverte sur l’extérieur, màªme si ne pas l’enjamber, possibilité qui demeure — échappatoire, échappée belle, c’est seul dans une salle en faire le tour et (...)

en quittant le travail

apercevoir, en quittant le travail, ou depuis l’une des fenêtres du lycée, l’employé municipal et son gilet fluo, circulant tant bien que mal entre les élèves amassés là , contournant les épaules, de tout son corps s’excusant d’être là , un sac plastique transparent d’une main, de l’autre attrapant avec une pince à (...)

c’est (2)

c’est ranger le bureau à la fin des vacances, c’est faire le tri dans les fichiers boulot, c’est garder tas de chemises cartonnées qu’on n’ouvre plus, c’est ne plus imprimer de cours mais s’équiper mini portable, et clé usb glissée dans le cartable, poche fermeture éclair parmi les markers tableau blanc et les (...)

c’est (10)

c’est la phrase et pourtant des livres il y en a à la maison, ne jamais savoir lesquels ni ce qu’ils font là , c’est des livres si t’en veux faut me demander, à§a moi je t’en achète, y’a pas de problème, c’est et dire que moi si j’avais le temps, j’adore à§a les bouquins, c’est si souvent (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40