// Vous lisez...

c’est

c’est (29)

c’est le matin à la radio la rengaine sur la dévalorisation du métier d’enseignant, confusion qu’on voudrait croire involontaire entre le montant du traitement et la place ou l’image — il y aurait aussi à creuser sur ce jeu entre réalité et mirage — de l’enseignant dans la société, c’est le refrain sur la promotion sociale que pouvait représenter l’accès à ce boulot, se souvenir d’avoir pressenti dans ce métier la possibilité d’échapper en grande partie à la pression sociale, parce que ne pas avoir à franchir le portail de l’usine, c’est le rituel de l’examen blanc oral, et comment à§a vide le défilé des visages, le nombre écrasant pour qui se tenir à l’écart des textes et toute la tension qu’ils amènent avec eux

Chantier ouvert après lecture du C ?était, de Joachim Séné, paru initialement sur le convoi des glossolales, repris ensuite en versions numérique et papier chez publie.net, et consacré au travail d ?un informaticien dans un openspace. à‰voquer le boulot de prof, non pas avec le recul de qui l ?a quitté, mais comme un présent : c ?est. Réflexions désordonnées, images qui se proposent. Démarré en septembre 2012, poursuivre jusqu ?aux prochaines vacances d ?été.

Commentaires