// Mots-clés

introspection

90 billets

Articles

parcourir une rue récurrente dans tes rêves

parcourir une rue récurrente dans tes rêves, à la pente raide — ta ville natale est constituée d’un plateau, puis des coteaux qui dégringolent jusqu’à la rivière qui passe au milieu

bascule

tu répétais bascule, mais craignais tant que trappe qui s ?ouvre sous corps qui pend

ne pas t’encombrer

ne pas t ?encombrer, tu n ?en savais pas plus, seuls mots entendus, seuls mots retenus dans l’indécis du ràªve, tu t ?imaginais déjà table rase évacuer la gàªne, d ?un revers de main qu ?objets et paperasses glissent au sol, et tans pis pour la casse, c ?était simple, brut, définitif, ce qui te semblait du moins, mais tu as su depuis quelle trappe (...)

tu n’habitais pas la ville 2/13

Agrandir le plan

tu n’habitais pas la ville 3/13

parce que l’appart’ au black pas màªme ton nom sur la porte

jardin, terre d’enfance

parvenu bientà´t à l’écriture de la partie centrale de la série entre deux, confrontation avec le jardin disparu de l’enfance, celui qu’on porte en soi, comme la chambre, la maison qu’on n’a jamais vraiment quittée au dedans, alors reprise du texte confié à Maryse Hache pour les vases communicants de septembre 2011. (...)

Diptyque n°1

Participation au premier numéro de la revue Dyptyque animée par Florence Noà« l. Thème proposé : lumières intérieures. avoir été comme l ?ombre et le corps – enlacés jusqu ?à perte brutale – que poursuivions-nous qui toujours nous échappait ? – que taisions-nous qui toujours nous hantait ? – avoir été comme l ?ombre et le corps – nos mains coupées (...)

Diptyque n°2

Participation au second numéro de la revue Dyptyque animée par Florence Noà« l. Thème proposé : la part de l’ombre. ombre portée tu la connais cette silhouette au sol, ce qui en elle de contour et d ?incertain tu sais en elle la part du sombre, ce qui l ?emplit et la sature, ce qui de toi dégorge et l ?encre, ce qui du débord, ce qui du (...)

injonctions (2)

ne plus demeurer immobile aux mots qui contournentpratiquer le creusement autrement que par vrillemarcher au-dedans sans souci de l ?heureun à un caresser les cadenas en silence regarder vaciller tes motsne plus rien combler de décombresplus souvent t ?asseoir près du fleuvecultiver l ?écart et non la (...)

écheveau

Saint-Jean-de-Braye, 9 Rue Jean Jaurès

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80