// Vous lisez...

tu dis

tu dis (10)

tu dis : « On croit en avoir fini avec le dehors et il suffit d’un jour de pluie... » tu dis : « Pas tellement que la pluie me gêne assis devant l’écran du bureau, mais qu’elle dure : une telle affirmation dans la dilution grise. » tu dis : « La pluie parfois redouble, comme l’angoisse... » tu dis : « Pas que l’angoisse naisse de la pluie, mais que celle-ci puisse ainsi l’illustrer... » tu dis : « Les toits, les façades, les arbres, et puis plus rien. »

Commentaires