// Mots-clés

morts

63 billets

Articles

si peu de lettres

si peu de lettres... inutiles quand on peut se voir... dans l ?éloignement que se niche l ?écriture... une vie de peu de rayon... si ce n ?est le service de ton père en Allemagne... jamais su ce qu ?étaient devenues ses lettres... auraient pu t ?aider à comprendre... combler un peu du silence... bien capable de les avoir détruites après la mort de ses (...)

croisé personne depuis Trézins...

croisé personne depuis Trézins... désert !... le seul jour où l ?oncle fermait sa station... 364 jours par an... de cinq heures du matin à neuf heures du soir... c ?était possible une vie comme à§a... planté au bord de la nationale... sa mère qui l ?avait montée la station... ces photos dans un cadre dans la chambre de tes parents... portefeuille de ton (...)

monologue 3

monologue 3 mis à jour

au bord du chemin

Nous aussi, on pourrait nous laisser comme à§a. Discrets, tout enveloppés d’herbes. En file au long du chemin, pas moins seuls qu’au cimetière et tout aussi silencieux. On regarderait ceux qui marchent encore. On écouterait. Pas tant leurs mots. On a tellement passé de temps avec, s’en est tellement encombré. Le bruit de leurs pas (...)

tu t ?étais concentré sur une photo accrochée au mur

tu t ?étais concentré sur une photo accrochée au mur... sommet des Alpes sans doute... reconnu le notaire... en gros dix ans plus jeune... tout sourire levait un bras vainqueur... un homme plus à¢gé à cà´té... son père d ?après les explications de ta mère... lui qui s ?était occupé de leur contrat de mariage... et pour la maison aussi... tous notaires (...)

Marne Somme Yser

vases communicants / Christopher Selac

Reprise de la participation aux vases communicants, après interruption estivale. à‰change avec Christopher Selac, en partant de quelques constats simples : on habite tous les deux la région Centre, lui à Bourges, moi dans l’agglo orléanaise, alors pourquoi pas situer chacun notre texte dans la ville de l’autre ? Ensuite, il se trouve (...)

tragiques rock

tragiques rock... chanson de Birkin à la radio... ex fan des sixties... d ?autres noms sur la liste... s ?ajoutaient comme si d ?évidence... Bon Scott... Cobain... à chacun ses litanies... vivre vite mourir jeune... too young to die too old for rock ?n ?roll... cette obsession de l ?à¢ge... 76 que sonné le glas des dinosaures... cette faà§on qu ?ils (...)

vous n’aviez jamais su

vous n ?aviez jamais su... jusqu ?au bout... de toute faà§on n ?alliez jamais où vous auriez voulu avec les mots... pris à leur piège... au và´tre... repeigniez la vie en sombre... ce que vous saviez le mieux faire ensemble... mais dit de tendre... de respect ou de fierté... de soutien... langue étrangère disait Karine... difficile de parler langue non (...)

coup de fil

coup de fil... aussità´t compris... toujours su qu ?ainsi... s ?y attendre... ne savoir jamais quand... Philippe qui t ?avait appelé... ne prenait jamais la peine... sa femme qui s ?en chargeait... réunions de famille... et puis sa voix... si péremptoire chaque fois qu ?il t ?adressait la parole... le temps d ?appeler Karine... de prévenir le boulot... (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60