// Mots-clés

enfance

11 billets

Articles

l’indicible n’est pas tapi dans l’écriture, il est ce qui l’a bien avant déclenchée

l’écriture est le souvenir de leur mort et l’affirmation de ma vie

restituer le tissu de ses jours

voilà qui pourrait nourrir ce projet encore vague, aider à lui donner contours Depuis longtemps, j՚avais envie de me lancer dans une recherche – un cours, un séminaire : au Collège de France, on expose une recherche en train de se faire – sur une année. Je désirais retracer les événements de cette année-là , mois après mois, semaine après semaine, et même jour (...)

cour d’école

Happonvilliers, rue des Grandes Cours

franchir

C’était dimanche dernier. Je n’étais pas retourné sur les lieux de l’enfance depuis presque un an. L’expérience a été involontaire. Il ne s’agissait que de marcher un peu. J’ai pris derrière le supermarché, histoire d’apercevoir les prés, et parce que l’espace vide du parking est vertigineux. J’ai continué jusqu’au bowling, repère géodésique sa quille blanche sur le (...)

bibliobio

Suis né à Cholet, Maine-et-Loire, un jour de janvier 1966. Entré en lecture par la série des Davy Crockett de Tom Hill, dans la bibliothèque rose. Un gamin libre qui construit sa vie tout seul, tolérant envers les Indiens. Quoi de mieux ? Enfance au bord d’une nationale, dans l’entre deux de la ville qui s’effiloche, de la campagne qu’on mite puis grignote. (...)

carnet d’itinérant 1

9 juillet 2011 Sainte-Gemmes sur Loire partir ; hier journée de train, arriver à la gare d’Angers, sortir de la ville ; ce n’est pas partir longer la Loire, à droite les murs de l’hà´pital psychiatrique ; chà¢teau, parc, lauriers-roses, de vieux arbres ; en avoir croisé quelques pensionnaires hier après-midi, boulangerie ; ces corps qui se voà »tent, regard au (...)

vases communicants / Josée Marcotte

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte. Grand plaisir à suivre non seulement les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net, mais aussi ses Mémoires d’outre-songe, blog sur lequel elle m’accueille aujourd’hui. Après lecture d’un de ses textes intitulé « le signifiant » qu’est venue l’idée de (...)

casse autos

à€ l՚entrée de la casse automobile, les chiens-loups tiraient sur leurs chaînes. Ils étaient deux, molosses hirsutes. Ne les approchais pas. Demeurais sur le siège gris de la 403 du tonton. Un vrai plaisir que de monter dans celle-ci. Parce que le gyrophare sur le toit. Tout orange. Petit bout de toit sur la cabine aux deux sièges. Gyrophare sur le bord droit, (...)

jeux du matin

évoquer avec les enfants les jeux du matin, quand, eux encore petits, venaient se glisser dans le lit — c’est un soir de coucher tôt, d’après grippe et de paresse pour lire —, faire l’inventaire des personnages, au nombre desquels un ogre, son fils, une taupe, un chasseur maniaque du déguisement, se souvenir des douches de ketchup et mayonnaise avant la (...)

jardin, terre d’enfance

parvenu bientà´t à l’écriture de la partie centrale de la série entre deux, confrontation avec le jardin disparu de l’enfance, celui qu’on porte en soi, comme la chambre, la maison qu’on n’a jamais vraiment quittée au dedans, alors reprise du texte confié à Maryse Hache pour les vases communicants de septembre 2011. jardin, terre d՚enfance, espace premier où (...)

0 | 10