// Vous lisez...

entre deux | premier jet

lieux qu’on quitte

lieux qu ?on quitte... lieux qu ?on habite... lieux qui vous hantent... étais-tu jamais parti ?... sous le crà¢ne les allées du jardin... le couloir de l ?étage... les pièces une à une et jusqu ?aux étagères du sous-sol... granuleux du béton sous les doigts... froid du carrelage... sur les vitres de la salle à manger que tu posais encore ton front... dans ces rues qu ?appris... appris quoi ?... là pourtant le périmètre de tes jours... s ?y est dessiné... tu pourrais en dresser la liste... le collège un peu plus loin... après la maison des syndicats... le marchand de bois... le bar en haut de la rue... salle de jeux en annexe... premières sorties... premiers rendez-vous... le flipper jouait le riff de satisfaction... la tronche de Jagger qui clignotait... manche de guitare une main... l ?usine de landaux face au collège... les gars de la cgt qui distribuaient des tracts... les lire... I don ?t wanna work in a factory... c ?était déjà partir... descendre la rue Darmaillacq... parc Perroteau... bibliothèque municipale... anciennes écuries... par là que passait la route du grand nord... commencé par un voyage en Sibérie... les yeux de Strogoff... descendre l ?avenue Gambetta... BNP... attendre le tonton avant d ?aller à l ?école... qu ?il dépose les chèques le trop de liquide... serviette noire... l ?attendre... fourgon blindé les flics en armes... passer le tabac vitrine loterie des gueules cassées... repiquer vers le lycée via la place Travot... bar de l ?hà´tel de ville en bas de la rue... pizzeria dernière fois que passé devant... caisse d ?épargne à cà´té... livret rouge à l ?écureuil... premières payes déposées... sacro-saint respect du pognon... pas y toucher qu ?il fasse des petits... remonter vers la place Saint-Pierre... disquaire voisin de l ?église... dimanches d ?enfance l ?ennui profond... paroles résignées... voix des femmes aux cantiques... pas lents au retour de l ?autel... nuques brisées nez à terre... genoux douloureux sur le bois... cercueils dans la travée centrale... à chaque mort remonter le temps... là qu ?hérité des fantà´mes... place propice... plein les bacs aussi... trop tà´t disparus... destroys tragiques... fantasmes en devenir... pochettes plastiques où loger les vynils... fond noir... Dixie disques en lettres blanches... Tome VI le premier acheté... double live... en boucle écouter ces gens-là ... lyrisme adolescent... descendre vers la caserne des pompiers... maisons basses des tisserands... descendre lent un pied sur le frein... corbillard devant... rejoindre le cimetière... passer devant l ?hà´pital tout à l ?heure... sur ta route...

Voir en ligne : extraits précédents

Commentaires