// Mots-clés

ville

73 billets

Articles

signe

http://dtgc.ovh/index.php/2017/05/1... Cliquer sur l’image pour accéder au texte.

carnet d’itinérant 3 bis / photos

quand je frà´le les faà§ades

Quand je frà´le les faà§ades, dans les rues, je tremble à la pensée de ce qui est tapi derrière... Simenon, Les sœurs Lacroix

des hommes en noir

Compter les hommes en noir. Parce que l’impression que plus nombreux. Ou est-ce d’avoir si longtemps été éloigné de la ville ? Leur présence autour de la gare et dans le centre. Marchant en groupe ou seul. Avec ou sans valise. Rare qu’ils n’aient pas au moins un sac en bandoulière. Leur pas pressé. Ou réunis au bas d’un immeuble, le temps d’un café, d’une (...)

tobacco road

I’ll bring me some dynamite and I’ll bring me a crane And I’ll blow it all up, tear it down Start all over again And I’ll build me a town I’ll be proud to show The Animals, Tobacco road

monologue 2

monologue 2 mis à jour

09. à une époque, il y a très longtemps

Bunker Hill est un vieux coin perdu, délabré, mal famé. à€ une époque, il y a très longtemps, c’était le beau quartier de la ville et on y trouve encore de ces hà´tels particuliers de style gothico-biscornu, avec leurs larges perrons, leurs murs couverts d’ardoises arrondies et leurs vastes fenàªtres en cornières ornées de tourelles. Ce ne sont plus que des maisons (...)

une ville perdue, éclopée, vide

(...) à§a, c’était la voix que je n’écoutais jamais. Parce que si ৒avait été le cas, je n’aurais pas bougé de la ville où j’étais né, j’y aurais travaillé à la quincaillerie, aurais épousé la fille du patron, fait cinq gosses, aurais lu les bandes dessinées du journal du dimanche matin, calotté les mà´mes s’ils faisaient des bàªtises, discuté avec mon épouse du montant de (...)

m’engloutir de nouveau

(Nommer cette ville — comme je l’ai fait d’autres fois — m’est impossible ici, où elle n’est que lieu géographique signalé sur une carte, qu’on traverse en allant de Rouen au Havre par le train ou en voiture par la nationale 15. C’est le lieu d’origine sans nom où, quand j’y retourne, je suis aussità´t saisie par une torpeur qui m’à´te toute pensée, presque tout (...)

Balzac streets | 5, rue du Sentier

« Rue du Sentier, n° 5, dit monsieur de Fontaine en cherchant à se rappeler parmi tous les renseignements qu’il avait obtenus celui qui pouvait concerner le jeune inconnu. Que diable cela signifie-t-il ? » Le Bal de Sceaux

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70