// Mots-clés

ville

57 billets

Articles

entre un abattoir et un hà´pital

et elle enfila d՚un regard les boulevards extérieurs, à droite, à gauche, s՚arràªtant aux deux bouts, prise d՚une épouvante sourde, comme si sa vie, désormais, allait tenir là , entre un abattoir et un hà´pital Zola, L’Assommoir

tobacco road

I’ll bring me some dynamite and I’ll bring me a crane And I’ll blow it all up, tear it down Start all over again And I’ll build me a town I’ll be proud to show The Animals, Tobacco road

timbre poste

Agrandir le plan Agrandir le plan Agrandir le plan

carnet d’itinérant 3 bis / photos

promenade dominicale (3)

pour lire le texte, on peut passer la souris sur les photos

croiser une connaissance perdue de vue

croiser au supermarché une connaissance perdue de vue depuis des années, croisée dans ce même lieu de temps à autre, croire qu’on s’en tirera d’un bonjour lointain, protégé par la file d’attente à la caisse, que suffiront le prénom retrouvé et un signe de la main, comprendre qu’on vous attend, chariot enfin vidé sur le tapis s’avancer, s’embrasser et faire le décompte (...)

promenade dominicale (2)

pour lire le texte, on peut passer la souris sur les photos

vers le fantastique | proposition 3, aller perdu dans la ville

François Bon propose un atelier d’été, vers le fantastique, visant la réalisation d’un livre collectif. Proposition 3, aller perdu dans la ville, en un seul paragraphe formant bloc. Façon pour moi de creuser et développer les deux principales séries en chantier aujourd’hui sur le site, Lovecraft Generator d’une part, pour le surgissement d’images, de lieux, de (...)

09. à une époque, il y a très longtemps

Bunker Hill est un vieux coin perdu, délabré, mal famé. à€ une époque, il y a très longtemps, c’était le beau quartier de la ville et on y trouve encore de ces hà´tels particuliers de style gothico-biscornu, avec leurs larges perrons, leurs murs couverts d’ardoises arrondies et leurs vastes fenàªtres en cornières ornées de tourelles. Ce ne sont plus que des maisons (...)

renaissance

Les Carnets du lotissement refont surface grà¢ce à Joachim Séné qui les héberge sur Relire. Un gars formidable : il a suffi de retrouver dans un coin de disque dur les fichiers dont il avait besoin et de les lui envoyer. Et en deux temps trois mouvements le site était de nouveau accessible. à‰tonnant de retrouver des textes en grande partie oubliés. Et avec eux (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50