// Mots-clés

mémoire

45 billets

Articles

à paraître

Deux bouquins à bientà´t paraître, avec pour point commun une écriture menée dans un premier temps ici, sur ce site. Le premier verra le jour à la fin du mois, chez publie.net, en format numérique. Il s’agit d’une série de notes prises au quotidien, ou presque, concernant le boulot de prof. Chantier ouvert après lecture du C ?était, de (...)

d’ici là 4

Le quatrième numéro de la revue d ?ici là est consacré à la mémoire : Le palimpseste de la mémoire est indestructible. « Un homme de génie, mélancolique, misanthrope, et voulant se venger de l ?injustice de son siècle, jette un jour au feu toutes ses œuvres encore manuscrites. Et comme on lui reprochait cet effroyable holocauste fait à la haine, qui, (...)

arrachées les haies du bocage

arrachées les haies du bocage... ce que Gracq en écrivait... pays déclos... simple illusion d ?optique... ce particularisme cultivé... vite retrouvé sous ripolin néo-libéral... une terre d ?énergie... ce collègue qui te plaisantait... sa route des vacances... slogan au bas du panneau d ?entrée de ville... et ce mythe de l ?usine à la campagne... pendant (...)

monde qui s’écroule

monde qui s ?écroule... la station qu ?il avait fallu louer... et finir par la vendre... maison avec... pas tenu le choc bien longtemps... assise dans la salle à mange chez tes parents... une chaise près de la fenàªtre... parce que la prise de courant pour sa chaufferette... la lui brancher... pieds pantoufles qu ?elle logeait dedans... y passait ses (...)

hurlant couper cabèche

vase communicant de mars 2014, paru initialement sur le site de Franck Queyraud, Flânerie quotidienne

tu la voyais nettement plus haute leur colonne

tu la voyais nettement plus haute leur colonne... granit bouffé de lichens... toujours là les mots sur la plaque... bataille de Torfou... 19 septembre 1793... ce passé qui suinte... ce n ?est pas venir s ?y cogner... enveloppe... étouffe... tous ces signes autour... place Travot... rue Marceau... avenue Kléber... et c ?est tardivement que tu les sauras (...)

passer bientà´t le carrefour de la colonne

passer bientà´t le carrefour de la colonne... dos d ?à¢ne de la voie ferrée... ton père ralentissait avant... en profitait pour attacher sa ceinture... souvent les flics dans le coin... stationnaient devant l ?ancien relais de poste... à gauche l ?ancienne voie romaine... chemin balisé pour randonneurs... ces deux motards qui venaient de Saumur... nuits (...)

rien d ?opaque dans son silence...

rien d ?opaque dans son silence... mais l ?impression d ?un rendez-vous raté... et faille qui te creuse... parce que comprendre après... trop tard... et remà¢cher tes propres silences... avec lui... avec tous... cette chemise cartonnée... ton avant-dernière visite... vacances de Noà« l... t ?avait demandé de venir avec lui... le tuyau de l ?assistance (...)

le seul temps où l’on ait appris quelque chose

La caractéristique de l’à¢ge ridicule que je traversais — à¢ge nullement ingrat, très fécond — est qu’on n’y consulte pas l’intelligence et que les moindres attributs des àªtres semblent faire partie indivisible de leur personnalité. Tout entouré de monstres et de dieux, on ne connaît guère le calme. Il n’y a (...)

accalmie

Agrandir le plan accalmie - Blois Orléans par la D951 - colza, pommiers en fleurs - fin de floraison des poiriers, terminée pour les cerisiers - ici on trouve encore des gamines pour incarner Jeanne d’Arc - le pont de Beaugency sera fermé le 1er mai - Jean de Meung dans sa prison et Maigret tapant le carton au Cheval blanc - compil’ stax - (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40