// Mots-clés

mémoire

24 billets

Articles

carnet d’itinérant 1

9 juillet 2011 Sainte-Gemmes sur Loire partir ; hier journée de train, arriver à la gare d’Angers, sortir de la ville ; ce n’est pas partir longer la Loire, à droite les murs de l’hà´pital psychiatrique ; chà¢teau, parc, lauriers-roses, de vieux arbres ; en avoir croisé quelques pensionnaires hier après-midi, boulangerie ; ces corps qui se voà »tent, regard au (...)

you mean, pollution

Année de seconde, cours d’anglais, dire ce qu’évoquait pour nous les à‰tats-Unis, finir par lever la main et prononcer de mon mieux Muddy Waters, obligé de répéter, puis une fois que la prof eut compris les quatre syllabes lire la gàªne sur son visage, incapable de voir où je voulais en venir avec mes eaux boueuses, et tout à coup sourire aux lèvres, heureuse (...)

d’ici là 4

Le quatrième numéro de la revue d՚ici là est consacré à la mémoire : Le palimpseste de la mémoire est indestructible. « Un homme de génie, mélancolique, misanthrope, et voulant se venger de l՚injustice de son siècle, jette un jour au feu toutes ses œuvres encore manuscrites. Et comme on lui reprochait cet effroyable holocauste fait à la haine, qui, d՚ailleurs, (...)

traces Facebook

On crée un blog, puis marre de l’espace impersonnel on bidouille un site grà¢ce à spip. Entre temps le blog disparaît parce que l’hébergeur le décide sans vous demander votre avis. On se dit que c’était une bonne idée d’avoir une adresse à soi pour y déposer ses écritures. Un peu plus tard, on bidouille maladroit et c’est le site qu’il faut reconstruire de zéro ou (...)

à paraître

Deux bouquins à bientà´t paraître, avec pour point commun une écriture menée dans un premier temps ici, sur ce site. Le premier verra le jour à la fin du mois, chez publie.net, en format numérique. Il s’agit d’une série de notes prises au quotidien, ou presque, concernant le boulot de prof. Chantier ouvert après lecture du C՚était, de Joachim Séné, et qui s’est (...)

Little Robert

Alan Lomax à la recherche de Robert Johnson, et celui-ci étant mort enregistre Son House et Muddy Waters, tellement plus de poids qu’une légende de pacte avec le diable, d’une part un de ceux qui se tient au plus près du blues d’avant l’industrie du disque — se méfier de l’expression blues des origines employée ici dans une version précédente, ce que à§a fige, et (...)

ne jamais se résoudre à la fuite

(C՚était donc tout mensonge, ma solidité ?) H. Michaux, « Jouer avec les sons », Passages Tu t՚étais cru fort, tout te paraissait tellement plus simple – tellement plus simple, combien de fois l՚avais-tu répété ? – tu n՚attendais plus rien, disais-tu, ce n՚était que prendre ta voiture, avaler ces kilomètres, un aller-retour, sans plus, rien là de dramatique, non, tu (...)

carnet d’itinérant 2

11 ‎juillet ‎2011 Montjean-Ancenis ville sur coteau, l’église qui la domine ; son seul intéràªt : prendre la lumière soir et matin, pierre blanche ; ruines d’un chà¢teau, l’église qui vient prendre place ; un pays de crucifix descendre depuis le haut de la butte, jardins entourés de murs, fruitiers, fleurs, pelouses, malheureusement les taches bleues des (...)

le seul temps où l’on ait appris quelque chose

La caractéristique de l’à¢ge ridicule que je traversais — à¢ge nullement ingrat, très fécond — est qu’on n’y consulte pas l’intelligence et que les moindres attributs des àªtres semblent faire partie indivisible de leur personnalité. Tout entouré de monstres et de dieux, on ne connaît guère le calme. Il n’y a presque pas un des gestes qu’on a faits alors qu’on ne (...)

lu Autobiographie des objets

Autobiographie des objets, écriture fragments organisée à première vue autour d’une liste d’objets, l’avoir reà§ue ainsi lors de la lecture initiale sur le site de Franà§ois Bon, à la seconde lecture seulement percevoir qu’au delà des objets, l’autobiographie d’un écrivain, plus précisément d’un cheminement vers l’écriture : Un peu plus tard je change de vie, et j’avais (...)

0 | 10 | 20