// Mots-clés

habiter

11 billets

Articles

03. hanter

occuper de sa présence un lieu habité ou désert

05. tout y est paix

La rue est bruyante ; de surcroît on bà¢tit de l՚autre cà´té, presque en face ; en face ce n՚est pas l՚église, ce sont des maisons pleines de gens ; pourtant, àªtre seul dans une pièce, ce peut àªtre la condition de la vie ; àªtre seul dans un appartement – provisoirement pour àªtre précis – une condition de bonheur (une seulement : à quoi me servirait un logis si je n՚y (...)

04. scènes de la vie privée

Or, à la nuit tombante, un jeune homme passant devant l’obscure boutique du Chat-qui-pelote, y était resté un moment en contemplation à l’aspect d’une scène qui aurait arràªté tous les peintres du monde. Le magasin n’étant pas encore éclairé, formait un plan entièrement noir, au fond duquel se voyait la salle à manger du marchand. Sur la table ronde une lampe astrale (...)

01.habiter une chambre

Qu՚est-ce que s՚approprier un lieu ? A partir de quand un lieu devient-il vraiment và´tre ?

02.quand on habite à Rancy

toutes les envies vous sont passées

06. l’oeil à hauteur de la serrure

Ceux qui voient des scènes du passé ou de l’avenir dans des boules de cristal doivent les voir de la sorte.

07. l’impasse

comme des jouets de carton

09. à une époque, il y a très longtemps

Bunker Hill est un vieux coin perdu, délabré, mal famé. à€ une époque, il y a très longtemps, c’était le beau quartier de la ville et on y trouve encore de ces hà´tels particuliers de style gothico-biscornu, avec leurs larges perrons, leurs murs couverts d’ardoises arrondies et leurs vastes fenàªtres en cornières ornées de tourelles. Ce ne sont plus que des maisons (...)

entre un abattoir et un hà´pital

et elle enfila d՚un regard les boulevards extérieurs, à droite, à gauche, s՚arràªtant aux deux bouts, prise d՚une épouvante sourde, comme si sa vie, désormais, allait tenir là , entre un abattoir et un hà´pital Zola, L’Assommoir

10. plus de masque

Voulez-vous àªtre bonne, charitable, gracieuse, excellente ; vous devez bien, si ce n’est vous, connaître une personne qui sache faire un croquis à la sépia ; envoyez-moi la copie fidèle de la chambre où vous écrivez, où vous pensez, où vous àªtes vous, car vous le savez, il y a des moments où nous sommes plus nous, où il n’y a plus de masque. Je suis bien hardi, (...)

0 | 10