// Vous lisez...

entre deux | premier jet

rouler le matin

rouler le matin... lumière de l ?été... gamin le plaisir que c ?était... jamais l ?hiver... ta mère... pour y faire quoi ?... de Pà¢ques à fin septembre... partir le samedi... rentrer le dimanche soir... au milieu de la banquette arrière... assis entre tes deux frangins... culottes courtes... chaleur du ska௠chauffé au soleil... sueur sur tes cuisses... route qui glisse du temps de la GS... route lisse... regarder le compteur dérouler ses chiffres... atteindre l ?orange... 110 120 sur la nationale... Philippe malade de l ?hydraulique... mais de là à regretter la deux chevaux... ce temps gagné... la mer s ?était rapprochée... y alliez plus souvent... l ?espoir que c ?était de partir à la baraque... chaque fois... pour un week-end... la parenthèse des trois semaines au mois d ?aoà »t... aoà »tiens... juillettistes... t ?importaient peu alors les effets de masse... retrouver ce regard qui avalait la route... cet élan vers... son innocence... sa gratuité... à§a que tu voudrais retrouver.... qui t‘a amené là sur cette route... pas que la colère... pas que le dégoà »t... connerie docile... échapper aux paroles... tout ce bruit pour rien... agitation stérile... coz ? two ?s a crowd... on my cloud... jamais trop su faire bonne figure... soleil du matin... à guetter la succession des panneaux... noms des bleds que tu enchaînais comme comptine intérieure... La Séguinière... Tiffauges... mentalement aider la deux chevaux dans la cà´te... en haut le chà¢teau de Barbe bleue... Treize Septiers... Montaigu... bocage et tuiles romaines... quitter ces terres... premières maisons basses pour échapper au vent... déjà la promesse de la mer... et qui de tes frères et toi la verriez d ?abord...

Voir en ligne : extraits précédents

Commentaires