// Vous lisez...

entre deux | premier jet

tu avais suivi l ?affaire de loin

tu avais suivi l ?affaire de loin... préféré signer une procuration pour chez le notaire... qu ?ils se débrouillent... tu avais fait le choix de partir... et puis toi et les paperasses... t ?avait suffi après la mort de ton père... tu avais conduit ta mère dans la Xsara... Philippe et Fabrice vous avait rejoints... ta mère dans tous ses états qu ?ils arrivent pas... pas loin d ?une demi-heure d ?avance sur le rendez-vous... parce que sa trouille maladive d ?àªtre en retard... que jamais de places pour se garer dans le centre... et hors de question les parkings souterrains... n ?y mettrait plus jamais les pieds... depuis cette fois à Nantes avec ton père... bien cru qu ?ils ne retrouveraient jamais la voiture tellement c ?était grand... heureusement trouvé à stationner rue nationale... coup de bol !... insisté pour lui tenir le bras... qu ?elle ne glisse pas sur les pavés de la cour... trébuche !... c ?est p ?t ?àªt ? joli mais c ?est pas ben fin pour marcher là -dessus... ton père, lui au moins, avait fait bitumer la cour... bèh rien que pour l ?entretien déjà ... la secrétaire qui vous avait reà§us... introduits dans la salle d ?attente... portes hautes... plafond moulures... tapis au sol... tu la revois... assise raide sur sa chaise... son manteau noir... le sac posé sur les genoux... coups d ?œil répétés à sa montre... mouillant le doigt pour tourner les pages du Figaro Madame... les brochures d ?investissements locatifs... son soulagement quand tes frères étaient enfin arrivés... Fabrice d ?abord... puis Philippe... vous aviez prononcé quelques mots à voix basse... la chance d ?avoir trouvé une place... comment ils avaient dà » tourner et finalement se rabattre sur le parking Saint-Pierre... vous étiez offusqués des tarifs... compassés évoqué le sort des magasins du centre... pas le temps de plus avant que le notaire n ?ouvre la porte... vienne vous serrer la main... sa mine de circonstances... si vous vouliez bien le suivre...

Voir en ligne : extraits précédents

Commentaires