// Mots-clés

fantastique

45 billets

Articles

plateau

à propos d’une Citroën GS sur un plateau

je n’aurais jamais cru ça possible

Je n’aurais jamais cru ça possible : que le taxi dans lequel vous êtes monté subisse une crevaison. Ni ce qui a suivi d’ailleurs. J’ai préféré rentrer à pieds malgré la proposition du chauffeur d’appeler un de ses collègues. Marcher me ferait du bien après toutes ces heures de train. Et puis je n’étais pas chargé. Juste mon (...)

lampadaires

http://dtgc.ovh/index.php/2017/05/1... Cliquer sur l’image pour accéder au texte.

le serpent dans la bouteille

La semaine dernière, Christine Jeanney lanà§ait sur son site une sorte d’appel à textes : écrire dans le prolongement d’un récit inachevé de Kafka proposé par Laurent Margantin dans une nouvelle traduction sur Å’uvres ouvertes. Ci après ma proposition (avec quelques corrections). Ont pour l’instant participé Christine, bien entendu, (...)

personne le connaissait, son nom

Un étrange àªtre humain (ou plusieurs) vivant dans une vieille maison en ruine loin des quartiers populaires (soit dans le vieux Nord-Est ou un pays lointain et exotique). On le soupà§onne (en se basant sur sa silhouette et ses habits) de n ?àªtre pas complètement humain. H. P. Lovecraft, The Commonplace Book, note 212.

76

Je me souviens de mes jambes qui pendaient à l’arrière de la deux-chevaux du grand-oncle. L’après-midi, au retour, dans la GS de mes parents, de la sueur qui coulait à l’arrière des genoux. Je ne portais ni short ni bermuda : j’étais en culotte courte. Màªme les mots se soumettent au temps. Nous étions partis tà´t pour profiter (...)

sans déranger la nuit

Alors, patiemment, froidement, sans déranger la nuit qui l’entourait, le jeune homme prit son revolver et visa. Gaston Leroux, Le Fantà´me de l’Opéra

double pont

Au début, il avait été difficile de l’admettre. On avait beau voir le double pont, se dire que ceux d’en dessous avaient le choix pour le passage d’une rive à l’autre, tandis que soi, astreint à ne connaître qu’une voie...

vers le fantastique | proposition 8, par le trou de la serrure

François Bon a proposé un atelier d’été, vers le fantastique. Proposition 8, par le trou de la serrure, en un seul paragraphe formant bloc. 15. Le cuir des rênes entre mes doigts – soleil haut – sa main entoure mes poignets d’enfant maigre. Pour la dernière charretée. L’odeur du foin. Et le mystère de comment ça tient derrière, cette (...)

apercevoir une Renault 5

apercevoir une Renault 5 dans un parking, c’est irruption du passé — pour qui n’a pas le goût de la collection, demeure surpris devant tout rassemblement d’objets d’avant, imaginer une faille fantastique par laquelle la voiture se serait acheminée jusqu’ici, d’autant plus qu’impeccable — le (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40