// Mots-clés

fantastique

43 billets

Articles

plateau

à propos d’une Citroën GS sur un plateau

sans déranger la nuit

Alors, patiemment, froidement, sans déranger la nuit qui l’entourait, le jeune homme prit son revolver et visa. Gaston Leroux, Le Fantà´me de l’Opéra

le serpent dans la bouteille

La semaine dernière, Christine Jeanney lanà§ait sur son site une sorte d’appel à textes : écrire dans le prolongement d’un récit inachevé de Kafka proposé par Laurent Margantin dans une nouvelle traduction sur Å’uvres ouvertes. Ci après ma proposition (avec quelques corrections). Ont pour l’instant participé Christine, bien entendu, (...)

street view, outil fantastique

Pont Georges V, Orléans. Plus de vingt ans maintenant que j’habite l’agglo, à quelques mois près la moitié de ma vie, et jamais il ne m’était arrivé un truc pareil : vouloir aller boire un coup en terrasse et Agrandir le plan constater que parfois sujet aux (...)

vers le fantastique | proposition 3, aller perdu dans la ville

François Bon propose un atelier d’été, vers le fantastique, visant la réalisation d’un livre collectif. Proposition 3, aller perdu dans la ville, en un seul paragraphe formant bloc. Façon pour moi de creuser et développer les deux principales séries en chantier aujourd’hui sur le site, Lovecraft Generator d’une part, pour le (...)

tu dis (21)

tu dis : « Toute la journée, j’ai cherché dans chaque pièce de la maison, inspecté chaque meuble, chaque recoin : mais pas une seule trace de sang... » tu dis : « Je m’en doutais. » tu dis : « C’est la nuit seulement que je l’entends : tombe goutte à goutte. » tu dis : « Que dans les livres qu’on voit, et dans les rêves... (...)

road trip

On ne peut pas tout raconter. Ou du moins pas tout de suite. Il faut parfois du temps. à‡’aura été le cas pour ce souvenir. Présent à l’esprit dès mes premières tentatives d’écriture, mais toujours repoussé. J’avais quinze ans, l’été avant d’entrer au lycée. Je passais les deux mois à bosser chez mon oncle, le frère (...)

je n’aurais jamais cru ça possible

Je n’aurais jamais cru ça possible : que le taxi dans lequel vous êtes monté subisse une crevaison. Ni ce qui a suivi d’ailleurs. J’ai préféré rentrer à pieds malgré la proposition du chauffeur d’appeler un de ses collègues. Marcher me ferait du bien après toutes ces heures de train. Et puis je n’étais pas chargé. Juste mon (...)

lorsqu’il se tut

Lorsqu’il se tut, le matin était proche, et nous nous séparà¢mes pour aller nous coucher. (Ce journal ressemble terriblement aux Contes des Mille et Une nuits, car tout cesse au premier chant du coq, et sans doute fait-il songer aussi à l’apparition, devant Hamlet, du fantà´me de son père.) Bram Stoker, (...)

Hors de

Hors de X |X |X Cet après-midi, rentré du taf un peu plus tà´t. Découvert le cahier qui me sert de journal sur mon bureau. L’avais planqué comme chaque fois parmi la pile de chemises cartonnées pour l’administratif. Comme malheureusement le seul à m’en occuper dans cette baraque. Le seul màªme à s’en soucier ! Le tiendrai (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40