// Mots-clés

listes

96 billets

Articles

injonctions (16)

tes peurs : les passer à l’émeriverre : le briser (tes mains tremblent)te demander ce qui en toi digne du bottleneckdéguerpir plutà´t que t ?agripper (tu as toujours su)faire taire quiconque sifflote (c’est trop de vide)ne plus fermer les yeux (c’est trop de (...)

injonctions (17)

ne plus confondre plénitude et sensations nouvellesne t’arc-bouter que de douleurdu pont retenir tantà´t l’arche, tantà´t le mouvementne te retourner qu’à bout de souffle (mais quoi dans tes yeux ?)

c’est (12)

c’est celui qui confie, devant sa copie qu’il doit corriger, "c’est bàªte à dire, mais je sais pas comment travailler en fait", c’est lui répondre qu’il vient de franchir un sacré pas, c’est le reflet des mà´mes dans les vitres, matin d’automne, fenàªtres éclairées des appartements voisins, c’est la cloche (...)

c’est (14)

c’est remplir les bulletins, se souvenir des grands classeurs, écrire au stylo bille pour lisibilité sur les trois exemplaires reproduction carbone, parfois l’obligation de signer, paraphe rapide, détails des différentes cases, rubriques grammaire orthographe lecture expression écrite vocabulaire, puis cet espace unique parce que volonté de (...)

injonctions (19)

ne plus taire ce dont tes mains sont capables (mais choisir à qui t’adresser)à mains nues étrangler la bonne aventureaccepter que tes mains n’aient pas toujours été muettesun à un, laisser mourir tes doigts (puis un à un à rebours...)

c’est (18)

c’est constater qu’entamer deuxième décennie du 21ème et si peu d’écrivains du siècle précédent dans les manuels, c’est envie de sortir les griffes quand devoir subir les mais-quand-liront-ils-les-clà¢à¢à¢à¢ssiques-sissenètolycée ?, c’est le gamin qui en toute bonne foi déclare qu’il a lu Candide, enfin un résumé sur (...)

c’est (19)

c’est lire les mots de Marie Cosnay, se dire qu’on a trop attendu de l’école, comme de l’ordre social, qu’ils implosent, que de la souffrance naît souvent la résignation, que terrible l’attente déà§ue des gosses, et comment elle peut longtemps àªtre ressassée, se souvenir des litanies entendues au temps des bars, (...)

c’est (29)

c’est le matin à la radio la rengaine sur la dévalorisation du métier d’enseignant, confusion qu’on voudrait croire involontaire entre le montant du traitement et la place ou l’image — il y aurait aussi à creuser sur ce jeu entre réalité et mirage — de l’enseignant dans la société, c’est le refrain sur la (...)

tu dis (6)

tu dis : « Ce n’est pas passer à côté des jours qui me fait peur, mais demeurer sur le seuil... » tu dis : « Qu’il fasse jour ou pas quand tu te réveilles, c’est pas ça l’important : mais qu’il y ait des sons qui te parviennent du dehors, histoire d’être sûr que ça existe encore le monde autour. » tu dis : « Le (...)

c’est (39)

c’est entendre tout au long d’une réunion que les documents aperà§us sur un écran seront envoyés par mèl, et se demander ce qu’on est venu faire, c’est la découverte de l’emploi du temps, et comment chacun se met dans un coin pour l’analyser, à l’abri des regards, guettant parfois si d’aucun par dessus (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90