// Mots-clés

écrire

95 billets

Articles

ce n’est pas en pensant qu’il me trouvera

Où irais-je, si je pouvais aller, que serais-je, si je pouvais àªtre, que dirais-je, si j’avais une voix, qui parle ainsi, se disant moi ? Répondez simplement, que quelqu ?un réponde simplement. C ?est le màªme inconnu que toujours, le seul pour qui j’existe, au creux de mon inexistence, de la sienne, de la nà´tre, voilà une simple réponse. (...)

fictions que tu croises

Ces fictions croisées le temps de la lecture d’une page, pas si sûr qu’aussitôt lues, aussitôt abandonnées : ce soir, deux mille mots du mardi accomplis, demeure ce chien, berger d’Anatolie, protecteur des troupeaux qui combat ours et loups, de même se mesurer à un lion, qui aurait été employé au combat, capable de sauter sur un cheval (...)

fragments

fragments, parce que brisure, déchirure, de sa vie n ?àªtre que fragmentier, fragment d ?éternité, fragment de souvenir, n ?àªtre que fragment de foule, kaléidoscope, fragments de verre où le réel hétéroclite, déposer où toutes les nuances que l ?on revàªt, ni l ?addition ni l ?assemblage de fragments, n ?àªtre que fragmentation texte publié il y a (...)

je suis mort

Trouvé ça en cherchant un nom pour un personnage ultra secondaire du prochain polar : Il existe donc un Top 10 des morts. Et ces proximités. Un jour, peut-être, tous nos visages, pas que ceux des qui chantent ou prophétisent, tous. Peut-être qu’il existerait aussi un Top 10 pour gens ordinaires. Et imaginer les familles acheter des clics pour (...)

sur la route

N154, Fresnay-L’Evesque

les nuées viennent du nord

les nuées viennent du nord - un gars à la radio parle de Jérà´me Lindon et qu’ils se déconnectent d’Internet quand il écrit, évoque l’immédiateté et que sans garde fous, il n’ose pas dire garde fou, étrangement dit garde corps, qu’écrire en délai bref c’est comme écrire pour un journal - grogner dans la demi sieste (...)

rien

tu n ?oses pas, convoquer l ?écran et taper ces quatre lettres, rien, tu dis qu ?il te faudrait plus de force — passe partout ce mot : plus de force, et pourquoi pas plus d ?évidement, plus d ?abandon, et pourquoi pas le court circuit, ou plus de distance ou plus d ?absence et c ?est chaque fois pareil, un mot se présente et à peine un fil tiré (...)

mardi, journée idéale

pas de loin de penser le mardi comme une journée idéale, parce que longue plage de temps rien que pour soi ; mardi où rédiger un chapitre, temps pour deux mille mots, dix mille caractères excluant les espaces ; journée idéale parce qu’une seule heure de cours située pendant la pause déjeuner, ce qui permet de s’aérer pendant le trajet (...)

en bref

Anh Math m’accueillera sur son blog Les nuits échouées à l’occasion des vases communicants de février. Dans l’échange de courriels qui a suivi l’envoi et la lecture de nos textes respectifs, je lui disais être de plus en plus attiré par les formes brèves. Et lui de me demander ce qui plus précisément m’intéresse dans le (...)

rien sous la main que le vide

Ce qu’on appelle ridiculement le "travail de l’écrivain" est une oisiveté qui confine à la misère. Il n’a pas de bout de couverture, de tricot, à peine d’agitation manuelle. Ce travail n’apaise pas, il ne dirige pas la pensée hors de soi, il ne fournit pas de dérivation à l’animation propre à un corps. Il n’a (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90