// Mots-clés

blues

28 billets

Articles

RB | en cours

gros chantier du moment ; mise en ligne progressive

money

3:53 I shall do for you at the moment a little taste of what we call blues, and what I say blues, I say with two lips, blues and this is a music that has a feeling, a feeling that ah, of hardships, and things that ah, one goes through when he doesn’t have any money, you know hardships, any money, d’une musique qui a trait à une appartenance de classe, et (...)

de quelques morceaux qui accompagnent

Quelques morceaux qui accompagnent une vie, parfois en encadrent des pans. Nulle intention de dire le désastre — si à§a doit se faire à§a ne sera pas ici. Pour début ce titre à jouer au slide, reprise profane d’un vieux gospel, It hurts me too. Tout y était dit. L’avoir écouté en boucle avant de porter les mots dans sa propre langue, et te les adresser. Puis (...)

you mean, pollution

Année de seconde, cours d’anglais, dire ce qu’évoquait pour nous les à‰tats-Unis, finir par lever la main et prononcer de mon mieux Muddy Waters, obligé de répéter, puis une fois que la prof eut compris les quatre syllabes lire la gàªne sur son visage, incapable de voir où je voulais en venir avec mes eaux boueuses, et tout à coup sourire aux lèvres, heureuse (...)

fiction blues #1

à écouter avant, pendant ou après la lecture... hard times, hard times, assis à la table de ta cuisine, un mug de café et tes clopes, écouter en boucle, les machines le permettent, sans avoir besoin de te relever, monter le volume et que à§a s’installe, quoi c’est pas ton affaire, le piano qui tient l’ensemble, les phrasés brefs de la guitare, ne pas dire (...)

porte entr’ouverte

Il y a cette faà§on de démarrer, préluder, figures imposées, puis les mots qu’on pose, collages, quelques scènes, du seul, de l’abandon, de devenir pràªcheur et ne plus bosser, du trop de whisky qui vous bousille la vie, et puis les femmes, matière qu’on brasse, des chansons qu’on connaît, improviser dessus, et à un moment, instant de grà¢ce, coup de bol, non, c’est (...)

d’ici là 3

Le troisième numéro de la revue d՚ici là est consacré à la musique : La musique savante manque à notre désir. « Peut-on s՚extasier dans la destruction, se rajeunir par la cruauté ! Le peuple ne murmura pas. Personne n՚offrit le concours de ses vues. Un soir il galopait fièrement. Un Génie apparut, d՚une beauté ineffable, inavouable màªme. De sa physionomie et de (...)

George Thorogood, homesick boy

ville à retrouver en creux... comme imprimée au dedans... ville tout comme maison... coz՚ I՚m a homesick boy... been away from home too long... pas pour toi le refrain du bluesman sur la route... ce besoin de laisser derrière toi la ville et ses fantà´mes... les tiens...

dans son sang

rare qu’on abandonne une légende, ainsi de celle entourant Robert Johnson, comment elle peut s’enrichir, se développer pour mieux booster les ventes — constater amer que les formes d’art qui les premières m’aient été accessibles sont boursouflées de légendes aux relents idéologiques douteux sinon nauséabonds, de surcroît alimentées pour des motifs marketing, montée (...)

nouveau jeu de cordes

Changer les cordes sur une guitare, en profiter pour nettoyer le manche, case à case, frette à frette, dépà´t de crasse et de sueur — ce que l’instrument dépose en soi, et où, je n’en sais rien, ou ne saurais le dire aujourd’hui. Lentement accorder, craindre pour la chanterelle — tant de fois rompue par trop de tension : désormais savoir (pas tant de choses (...)

0 | 10 | 20

Catégories

notes sur le blues

écoutes