// Mots-clés

blues

29 billets

Articles

une part de soi

c’est d’une chambre qu’il faut démarrer, de l’espace clos où se retirer mais aussi se construire : cabinet de lecture, cabinet d’écoute, lieu de retrait (désormais c’est le bureau qui permet le seul) d’un mercredi matin, temps de latence parce que seulement l’après-midi qu’à vélo ou 102 Peugeot (...)

sun’s gonna shine

sun’s gonna in my back door someday à‡a fait peu en guise d’espoir de dépendre du temps qu’il fait. Certes métaphore. Mais ce poids de l’attente, cette forme de renoncement, cette humilité de qui sait qu’il n’y a pas grand chose à attendre de l’avenir, a intégré au plus intime que modestie s’impose, (...)

nouveau jeu de cordes

Changer les cordes sur une guitare, en profiter pour nettoyer le manche, case à case, frette à frette, dépôt de crasse et de sueur — ce que l’instrument dépose en soi, et où, je n’en sais rien, ou ne saurais le dire aujourd’hui. Lentement accorder, craindre pour la chanterelle — tant de fois rompue par trop de tension : (...)

Doctor Feelgood : Cheque book

seulement dans les films qu ?on part sur un coup de tàªte avec une fille qu ?on connaît à peine… qu ?on se retrouve soudain à deux dans une bagnole avec la route et la nuit devant soi… à§a t ?avait traversé l ?esprit… juste un flash mais… if you ?re comin ? with me, get in the motor… doctor feelgood qui chantait à§a… throw your suitcase in the back… (...)

variations tempo

I received one compliment one time from a critic who said taht he could kisten all night to the blues and never get bored because of the way I manipulate them. I play one slow, fast and then medium. But all of them have something that I’m trying to say to the people. B.B. King, Blues guitar, a method by B.B. King Se souvenir d’un autre (...)

blues

matière où puiser - figures qu ?on s ?impose - puiser trier mémoriser - combien de textes chacun on porte - anthologie intime - quelles phrases - quels mots - portes qui s ?ouvrent - paysages intérieurs - comme riffs revenus aux doigts - ce qu ?en soi on porte de leurs langues - présence physique - quelles pages martèlent - images qu ?on greffe - ce (...)

RB | en cours

gros chantier du moment ; mise en ligne progressive

d’ici là 3

Le troisième numéro de la revue d ?ici là est consacré à la musique : La musique savante manque à notre désir. « Peut-on s ?extasier dans la destruction, se rajeunir par la cruauté ! Le peuple ne murmura pas. Personne n ?offrit le concours de ses vues. Un soir il galopait fièrement. Un Génie apparut, d ?une beauté ineffable, inavouable màªme. De sa (...)

George Thorogood, homesick boy

ville à retrouver en creux... comme imprimée au dedans... ville tout comme maison... coz ? I ?m a homesick boy... been away from home too long... pas pour toi le refrain du bluesman sur la route... ce besoin de laisser derrière toi la ville et ses fantà´mes... les tiens...

but don’t ask me what I think of you

I can’t help about the shape I’m in I can’t sing, I ain’t pretty and my legs are thin But don’t ask me what I think of you I might not give the answer that you want me to Peter Green, Oh well

0 | 10 | 20

Catégories

notes sur le blues

écoutes