// Mots-clés

blues

28 billets

Articles

RB | en cours

gros chantier du moment ; mise en ligne progressive

Doctor Feelgood : Cheque book

seulement dans les films qu՚on part sur un coup de tàªte avec une fille qu՚on connaît à peine… qu՚on se retrouve soudain à deux dans une bagnole avec la route et la nuit devant soi… à§a t՚avait traversé l՚esprit… juste un flash mais… if you՚re comin՚ with me, get in the motor… doctor feelgood qui chantait à§a… throw your suitcase in the back… toujours pràªte à démarrer (...)

pistes/listes

pour continuer : guitare rudimentaire, boîte à chaussures et élastique achat de la guitare, méthode Dadi chaîne hifi cassettes audio magnétophone radiocassette disques séances d’écoute du mercredi après-midi : pas si nombreux ceux qui disposaient d’une chaîne dans leur piaule : deux jumeaux à qui leurs parents en avaient offert une d’occasion, et une fille qui (...)

money

3:53 I shall do for you at the moment a little taste of what we call blues, and what I say blues, I say with two lips, blues and this is a music that has a feeling, a feeling that ah, of hardships, and things that ah, one goes through when he doesn’t have any money, you know hardships, any money, d’une musique qui a trait à une appartenance de classe, et (...)

George Thorogood, homesick boy

ville à retrouver en creux... comme imprimée au dedans... ville tout comme maison... coz՚ I՚m a homesick boy... been away from home too long... pas pour toi le refrain du bluesman sur la route... ce besoin de laisser derrière toi la ville et ses fantà´mes... les tiens...

Memphis Slim, everyday I have the blues

àªtre celui qui cherche... du boulot... un endroit où se poser... où ne plus àªtre seul et la grande ville autour de soi... down the line where I՚m better known... everyday I have the blues... poussé à bout... écrasé de tout ce qui pèse...

destins de musiciens

à propos de Kokomo Arnold et Elmore James

journal d’un (38)

Je me souviens de ces blues où s’allonger équivaut à renoncer, et à soi et au monde. précédent | suivant

projet Buchanan

J’ai découvert Roy Buchanan par hasard, au gré de visionnages de vidéos de concerts rock et blues sur You Tube. Ce sont des mots clés qui m’ont mené à ce gars-là , dont il me semble avoir déjà entendu/lu le nom auparavant, mais sans certitude. Ce qui m’a frappé d’abord en regardant le concert enregistré à Austin en 1976 a été la virtuosité : il sortait des sons (...)

but don’t ask me what I think of you

I can’t help about the shape I’m in I can’t sing, I ain’t pretty and my legs are thin But don’t ask me what I think of you I might not give the answer that you want me to Peter Green, Oh well

0 | 10 | 20

Catégories

notes sur le blues

écoutes