// Vous lisez...

journal d’un

journal d’un (38)

Je me souviens de ces blues où s’allonger équivaut à renoncer, et à soi et au monde.

précédent | suivant

Commentaires