// Mots-clés

journal d’un

44 billets

Articles

journal d’un (22)

Du lit-cage à ici. Entre, il y aura eu quoi ? précédent | suivant

journal d’un (30)

Pas la première fois qu’elle vient. À elle hier que s’adressait mon voisin. Pas que lui qu’elle visite. Elle ne dit rien. S’assoit et attend. On dirait qu’elle écoute. Mais comprend quoi quand pas même de mots ? précédent | suivant

journal d’un (6)

J’ai peur de la pluie. Avant, j’aurais dit qu’elle m’incommode. Ce n’est plus le cas. L’humidité coule le long des parois. Les envahit par taches progressives. Le mot métaphore m’a traversé l’esprit. Tant qui traverse. Le mot gêne aussi. Et dilution. Métaphore de quoi, impossible à dire. Les mots ne (...)

journal d’un (2)

Futilité de ce journal. Pas même un remède à l’enfermement. Ou à l’ennui. Les jours passent désormais sans laisser de traces. Quant à ce que je livre ici, je me refuse d’y revenir. D’ailleurs comment le pourrais-je ? Tout s’efface au fur et à mesure. Ça semble en tout cas programmé pour. Les mots tournent un temps — (...)

journal d’un (4)

Dresser la liste de ce que je perçois d’ici : pas sur le gravier, roues, moteurs au ralenti, conversations — peu, souvent comme étouffées, l’effet du béton —, miaulements, sirènes — sur le boulevard, si je n’ai pas perdu mon sens de l’orientation. Et ces bruissements. La nuit. Je me tiens à l’écoute. (...)

journal d’un (5)

Apprendre à sortir. J’y parviendrai peut-être un jour. D’abord se rassembler. Trouver le point unique vers lequel converger. Un. Et alors fort. Être patient. précédent | suivant

journal d’un (9)

C’est peut-être de pas dormir. Ce pas de relâche. Mais vigile de quoi ? Juste de permanence. Sans but. Pas même celui de durer. précédent | suivant

journal d’un (10)

Tout ce que je sais plus. Et que je retrouverai pas. Les ongles sur le béton par exemple. Comment ça crisse au-dedans et frissonne. J’ai les mots, oui. Mais à part ça ? précédent | suivant

journal d’un (11)

Les lézardes sur le béton ne me concernent pas. Pas bien grandes. De micro-fissures. Rien ne me concerne. Une libération. De toute façon, ce ne sont pas les parois qui m’empêchent de sortir. Je le sais. précédent | suivant

journal d’un (12)

J’ignore tout des matins. Comme du soir. Hors temps. Et c’est difficile. Non que ça fasse mal. J’ignore tout de la douleur. Comme de la joie ou du plaisir. Je ne puise même pas dans la fosse du passé. Me contente de ce qui affleure. Et incapable d’en conserver la moindre trace. Un présent qui n’en est pas un. précédent | (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40