// Mots-clés

journal d’un

44 billets

Articles

journal d’un (16)

Plus même de visage. Grimace amalgamée à mes traits. L’effacer mais comment ? À quoi bon sortir ainsi ? Certain de l’impuissance d’un quelconque maquillage. précédent | suivant

journal d’un (39)

J’envisage toujours ma mort comme un possible. Multiplie les scénarios. Combien d’autres encore à venir ? précédent | suivant

journal d’un (40)

Tous les soirs, le bruit de la grille qu’on referme. Se répéter que là n’est pas l’issue. Pas plus que de sortir de ce corps, ou ce qui en reste. précédent | suivant

journal d’un (6)

J’ai peur de la pluie. Avant, j’aurais dit qu’elle m’incommode. Ce n’est plus le cas. L’humidité coule le long des parois. Les envahit par taches progressives. Le mot métaphore m’a traversé l’esprit. Tant qui traverse. Le mot gêne aussi. Et dilution. Métaphore de quoi, impossible à dire. Les mots ne m’entraînent plus très loin. Ou moi qui ne les agrippe plus. (...)

journal d’un (7)

J’écoute le vent. Il s’engouffre entre les parois. Je le sais juste à sa façon de siffler, ne le sens pas. Me reviennent non des images précises, mais des sortes d’impressions d’ensemble : scène de western où le vent s’engouffre dans la rue principale — je ne la vois pas, seulement la couleur du sable, des planches qui forment les façades, ou les pierres grises de (...)

journal d’un (3)

La musique me manque. Un instant pensé : j’aurais espéré que ma mémoire en garde vive. Mais non, jamais rien espéré, jamais cru. Jamais su. D’ailleurs, aurait servi à quoi ? Balivernes. Bavardages pour bien portant qui parlent pour avoir le temps d’un autre verre. Pour retrouver leur lit un peu plus tard. Au moins, ici, plus un rêve pour me torturer. Musique : (...)

journal d’un (18)

Visite hier de ma mère. Comme pour chaque anniversaire. Avec son gros bouquet, son mouchoir et ses gants. Elle sait pourtant que ses larmes ne me feront pas revenir. précédent | suivant

journal d’un (1)

Des copains sont passés me voir hier. Certains de me trouver — ça d’être toujours là . Les ai écoutés comme sais si bien le faire. Toujours été ainsi. Même avant. Non que rien à leur à dire, mais renoncé à les atteindre. Il faudra me faire à l’idée que mes mots s’évanouissent. suivant

journal d’un (8)

Lugubre. Le mot est revenu avec le vent. Je n’ai pas fini de défaire les liens qui unissent le bric-à-brac que je porte. Ne parviennent pas même à lui donner un semblant d’unité. Peut-être ça les bruissements de ceux autour. Leurs chuchotements dans la nuit. Chaque soir ils recommencent le grand évidement. Jusqu’à quand ? J’aimerais moi aussi. Bon débarras. Ne (...)

journal d’un (12)

J’ignore tout des matins. Comme du soir. Hors temps. Et c’est difficile. Non que ça fasse mal. J’ignore tout de la douleur. Comme de la joie ou du plaisir. Je ne puise même pas dans la fosse du passé. Me contente de ce qui affleure. Et incapable d’en conserver la moindre trace. Un présent qui n’en est pas un. précédent | (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40