// Vous lisez...

journal d’un

journal d’un (24)

Dehors me manque. Y marcher. Imaginer l’au-delà de ces cloisons capitonnées est sans doute plus facile que comprendre ce qui se joue ici. Et alors ?

précédent | suivant

Commentaires