// Vous lisez...

journal d’un

journal d’un (26)

Des noms me reviennent, mais sans visage. Ce n’est pas question d’oubli. La même chose avant. Rien qu’un contour perçu. Jamais pris soin pour chacun de le définir.

précédent | suivant

Commentaires