// Vous lisez...

notes sur le blues

de quelques morceaux qui accompagnent

Quelques morceaux qui accompagnent une vie, parfois en encadrent des pans. Nulle intention de dire le désastre — si à§a doit se faire à§a ne sera pas ici. Pour début ce titre à jouer au slide, reprise profane d’un vieux gospel, It hurts me too.

Tout y était dit. L’avoir écouté en boucle avant de porter les mots dans sa propre langue, et te les adresser. Puis l’avoir joué ensemble piano guitare. Un autre aussi qu’on jouait souvent, Double trouble, et tout le lyrisme et la rage qu’il y avait moyen d’y inscrire. Et comment tu pouvais me porter alors.

Idem pour Have you ever loved a woman. Ou Rock me dans un registre plus léger. Don et partage.

à€ l’autre bout des dix-sept ans, As the years go passing by, morceau auquel venir se cogner.

Ce qu’il faudrait désormais, trouver la force de jouer The thrill is gone ou Trouble no more.

Et faire semblant d’y croire, free from your spell... trouble no more...

Commentaires