// Vous lisez...

c’est

c’est (20)

c’est la clochette du tram et le grincement des rails dans le virage, silhouettes entr’aperà§ues qui vont vers la ville, c’est le train de marchandises vers dix heures cinquante et qu’il n’en finit pas, c’est derrière l’écran la fenàªtre, la rue en contrebas, le toit du gymnase, une rangée d’immeubles cubiques, d’autres immeubles plus bas dans la trouée où deviner l’avenue toute droite qui prolonge les faubourgs, c’est savoir qu’ensuite le fleuve un peu plus bas, s’obstiner à le deviner d’après l’aspect du ciel, comme lorsque s’approcher de l’océan, c’est se savoir enfermé

Chantier ouvert après lecture du C ?était, de Joachim Séné, paru initialement sur le convoi des glossolales, repris ensuite en versions numérique et papier chez publie.net, et consacré au travail d ?un informaticien dans un openspace. à‰voquer le boulot de prof, non pas avec le recul de qui l ?a quitté, mais comme un présent : c ?est. Réflexions désordonnées, images qui se proposent. Démarré en septembre 2012, poursuivre jusqu ?aux prochaines vacances d ?été.

Commentaires