// Vous lisez...

entre deux | notes

extrait blog 2008

extrait du blog tenu précédemment, daté du 15 février 2008 ; temps nécessaire avant de passer à l’écriture fiction, écriture de l’intime plutà´t qu’auto quoi que ce soit, résonance plus que les faits, ce qui d’eux s’induit en dedans, et ces pans de soi qu’on laisserait à l’abandon sans l’écriture ; pas tant faire trace que défricher


Ce n ?était donc que cela le silence d ?un qui s ?était tu et certitude que le silence n ?est pas la mort màªme si l ?inverse pourtant vrai pourquoi cette obsession d ?une dernière fois parler des mots pour en faire quoi se souvenir de ces deux heures dernière visite du besoin de dire ce que lui et son père et les débuts à l ?usine une mise en ordre chronologique l ?écouter et se savoir absent de ses phrases on la fait comment sa place parmi les mots se caser aux lignes d ?une vie désir idiot l ?écho ne peut naître que d ?un creux d ?un espace libre où les mots en boucle le chaos des bandes vasque réceptacle abîme où les mots encore eux cette mise à distance qu ?ils permettent cette sourde et lointaine préparation à l ?absence as he ?ll lay dead le nom d ?un fichier en témoigne de là tout partirait point focal duquel l ?espace et le temps la trame des images des renoncements et des refus les lignes des paysages et l ?abandon aux zones frontières rien ici ne s ?arràªte tout s ?y concentre y fait poids jusqu ?à brisure tout s ?y malaxe tout y hurle tandis que là il va gire la mort et ses consonnes qu ?elle traîne derrière elle amour remords on a beau savoir les avoir lus aux pages colonnes tous ces hasards de langue connaître ce qui s ?y niche et tiraille se redire ces mots des autres plaqués sur cette matière que l ?on dit soi et d ?où l ?on vient ce dernier fragment du vieux monde ce dernier lien cette dernière voix ce n ?était donc que cela se retrouver seul avec ses mots

Commentaires