// Vous lisez...

du côté des revues

d’ici là 3

La musique savante manque à notre désir.

Le troisième numéro de la revue d ?ici là  est consacré à la musique :

La musique savante manque à notre désir.

« Peut-on s ?extasier dans la destruction, se rajeunir par la cruauté ! Le peuple ne murmura pas. Personne n ?offrit le concours de ses vues.

Un soir il galopait fièrement. Un Génie apparut, d ?une beauté ineffable, inavouable màªme. De sa physionomie et de son maintien ressortait la promesse d ?un amour multiple et complexe ! d ?un bonheur indicible, insupportable màªme ! Le Prince et le Génie s ?anéantirent probablement dans la santé essentielle. Comment n ?auraient-ils pas pu en mourir ? Ensemble donc ils moururent.

Mais ce Prince décéda, dans son palais, à un à¢ge ordinaire. Le prince était le Génie. Le Génie était le Prince.

La musique savante manque à notre désir. »

Arthur Rimbaud, Contes, in Les illuminations Publie.net, 2008.


Texte écrit pour d’ici là 3

Blues

Matière où puiser figures qu ?on s ?impose

puiser trier mémoriser

combien de textes chacun on porte

anthologie intime

quelles phrases quels mots

portes qui s ?ouvrent

paysages intérieurs

comme riffs

revenus aux doigts

ce qu ?en soi on porte

de leurs langues

présence physique

quelles pages martèlent

images qu ?on greffe

ce que du visage

il faut détruire

y déceler ses traits

verrues qui s ?offrent

passeurs discrets

quelle délivrance

matière et qu ?organique enfin

grilles sous-jacentes y poser ses propres notes

arrière boutique de la mémoire

convoquer d ?un signe ces quelques mots qu ?on a cru siens

oublier oublier pour apprendre


La revue d’ici là  d’après son créateur, Pierre Ménard :

L ?idée de cette revue est de jouer la carte d ?une lecture écran, et de former, notamment autour des auteurs dont les textes numériques sont diffusés sur la plateforme publie.net, mais pas uniquement bien sà »r, un ensemble éditorial où se confrontent l ?image, le texte et le son.

Plusieurs numéros sont lancés parallèlement chaque année, sous forme de chantiers à suivre, à partir d ?une phrase qui fera office de point d ?orgue. Les textes doivent àªtre courts, quelques lignes, la plupart du temps. Mais la revue accueille également des textes plus longs, sur plusieurs pages, indépendamment de la forme de l ?écrit. Chacun peut envoyer ses créations tant que le chantier n ?est pas terminé.

Des graphistes, dessinateurs, peintres, illustrateurs, photographes, sont de la màªme faà§on, invités régulièrement à envoyer leur travail. La revue est accompagnée d ?une bande son, qui forme une approche du thème au màªme titre que les textes et les images.

Se procurer la revue

Commentaires