// Mots-clés

Julien Gracq

25 billets

Articles

07|02|18

journal vidéo du 7 février 18

carnet d’itinérant 2

11 ‎juillet ‎2011 Montjean-Ancenis ville sur coteau, l’église qui la domine ; son seul intéràªt : prendre la lumière soir et matin, pierre blanche ; ruines d’un chà¢teau, l’église qui vient prendre place ; un pays de crucifix descendre depuis le haut de la butte, jardins entourés de murs, fruitiers, fleurs, pelouses, (...)

carnet d’itinérant 2bis / photos

comme si le vide

dures faà§ades grises

poussière confuse de bicoques neuves

Ici se fait jour la laideur particulière aux zones d ?urbanisation récente qui commencent à ceinturer un peu partout les villes : le cœur gris et bleu (ou gris et rose) des anciennes cités, serrées comme un poing autour de leurs ruelles, est noyé progressivement, ainsi que le cœur d ?un astre éclaté, dans une poussière confuse de bicoques neuves, qui (...)

cesser d’écrire

Pourquoi se refuser à admettre qu’écrire se rattache rarement à une impulsion pleinement autonome ? On écrit d’abord parce que d’autres avant vous ont écrit, ensuite, parce qu’on a déjà commencé à écrire : c’est pour le premier qui s’avisa de cet exercice que la question réellement se poserait : ce qui revient à dire (...)

carnets d’itinérant

Pénestin – Piriac sur mer Emprunté la départementale beaucoup plus que prévu et désiré, route bruyante, marais salants, l ?une des conséquences des rares pistes cyclables est que la présence d ?un vélo sur une route paraît à certains incongrue, voire intolérable, navrants ces gus qui gueulent et gesticulent, repensé à ce que Gracq disait des campings (...)

la vie est ailleurs

La vie est ailleurs, très loin. Ici, on repose. (J. Gracq, La Presqu ?île) je n ?habiterai pas vos ruines et vous le savez - toute feinte inutile quand les savoir ancrées - abîmées au plus creux de nos ventres - quand depuis si longtemps affleure l ?écho des mots enterrés - litanie vaine qui n ?écorche plus guère - empà¢te seulement - martèle le palais (...)

quelques-uns debout chez Nico

quelques-uns debout chez Nico... sà »rement... poignée de traînards en train de squatter la grange… sa salle des fàªtes comme il l ?appelait !... aurais été capable d ?en àªtre... une fois lancé !... systématique cette foutue manie de coà »te que coà »te vouloir tenir… bonne dose de speed à l‘intérieur !... y ?a qu ?une chose qui nous mène... la (...)

0 | 10 | 20