// Mots-clés

Julien Gracq

24 billets

Articles

17|02|18

journal vidéo du 17 février

07|02|18

journal vidéo du 7 février 18

09|03|18

journal vidéo du 9 mars

comme si le vide

bibliobio

Suis né à Cholet, Maine-et-Loire, un jour de janvier 1966. Entré en lecture par la série des Davy Crockett de Tom Hill, dans la bibliothèque rose. Un gamin libre qui construit sa vie tout seul, tolérant envers les Indiens. Quoi de mieux ? Enfance au bord d’une nationale, dans l’entre deux de la ville qui s’effiloche, de la campagne qu’on mite puis grignote. (...)

d’un rebordé d’écume crémeuse

Un fort coup de vent d’ouest a bousculé le beau temps ces jours-ci, et la mer, saboulée et secouée sur ses fonds médiocres, presque jusqu’à l’horizon, où persiste une mince bande glauque, est devenue glaiseuse, couleur des flaques qui comblent les fouillent des marnières. Sous un rayon de soleil qui brille ce matin quelques minutes entre deux grains, un jaune (...)

campagne déclose

Je marche sur la route de Saint-Laurent. les échappés de vue ménagées par de longues clairières qui s’ouvrent maintenant en tous sens à travers le bocage obsèdent l՚œil presque partout et rafraîchissent le sentiment de la promenade. Les fermes que j’ai connues pendant un demi-siècle emmurées par les haies, hostiles et soupà§onneuses, remparées de clà´tures d’épines, (...)

poussière confuse de bicoques neuves

Ici se fait jour la laideur particulière aux zones d՚urbanisation récente qui commencent à ceinturer un peu partout les villes : le cœur gris et bleu (ou gris et rose) des anciennes cités, serrées comme un poing autour de leurs ruelles, est noyé progressivement, ainsi que le cœur d՚un astre éclaté, dans une poussière confuse de bicoques neuves, qui vont crever (...)

mécanique / électrique

Le sédiment pédagogique, le pli de l՚enseignement et de la recherche universitaire marquent fortement notre approche de l՚art. Avant màªme que nous l՚aimions, on a voulu nous l՚expliquer. Ce qui occupe l՚enseignant dans une œuvre d՚art, pour des raisons professionnelles d՚ailleurs valables, ce n՚est pas la libre imprégnation qui permet d՚en jouir, ce sont les (...)

toujours alerté, alertant

Ce monde que le soleil et le vent projetaient dans la chambre, trop vif, trop remué, trop violent, l’oppressait : sa présence était presque indiscrète — de nouveau une impatience, une hà¢te pure et sans contenu qu’il connaissait trop le prenait à la gorge. Comme si, sans qu’il eà »t rien à y faire, quelque chose l’eà »t averti qu’on l’attendait dehors. Le monde, (...)

0 | 10 | 20