// Mots-clés

lectures

165 billets

Articles

2 000 mots

J’aime bien rédiger dix pages par jour, ce qui équivaut à deux mille mots, soit cent quatre-vingt mille sur une période de trois mois ; cela correspond à une bonne longueur, donne un livre dans lequel le lecteur peut joyeusement s’aventurer, si l’histoire est bien conà§ue et ne perd pas de sa fraîcheur. Certains jours, ces dix pages me (...)

tu peux faire ce que tu veux

Le hasard t ?a fait échouer là et tu n ?as pas suffisamment de courage pour te transporter ailleurs. D ?ailleurs tu n ?écoutes plus les phrases qui viennent d ?ailleurs, ces phrases qui autrefois te faisaient battre le cœur. Tu sais bien qu ?on ne te demandera jamais d ?être vivant. Tu peux faire ce que tu veux, on ne te demandera jamais d ?être digne, (...)

admirations consacrées

Il y a des admirations consacrées dont je ne donnerais pas deux liards. Par exemple, l ?enseignement classique a tout déformé, nous a imposé comme génies des gaillards corrects et faciles, auxquels on peut préférer les tempéraments libres, de production inégale, connus des seuls lettrés. L ?immortalité ne serait donc qu ?à la moyenne bourgeoisie, à ceux (...)

notre effort contre le monde

je vois naître une littérature de circonstances, et de circonstances non choisies, de rencontres, une sorte de perpétuel journal de nos relations avec le monde, empruntant toutes les formes qu’on voudra, roman, essai, commentaires ou poèmes, la fiction n’étant plus qu’un alibi, ou peut-àªtre une dernière pudeur...

t’approcher du panneau près de l’entrée

t ?approcher du panneau près de l ?entrée... le lire... tu sais déjà ... permis de démolition... un numéro... tu continues... retrouves cette légère descente... y prenais ton élan à vélo... tous ces tours autour de la maison... là tes premières fictions... sur cette bande de terre que tu découvrais tes mondes... faà§onnais tes ràªves... dans ce carré-là (...)

Le Contrat de mariage

un mariage, une dame créole, de l’argent, un notaire, Rousseau (la faute à ), un dandy à l’allure de cocher

Béatrix

un peu d’archéologie morale, Guérande, l’adjectif raboteux, le bruit d’aiguilles à tricoter, la silhouette de George Sand, une impro au piano, un écrivain qui n’écrit pas, un peu d’opium, l’Adolphe de Constant

toujours alerté, alertant

Ce monde que le soleil et le vent projetaient dans la chambre, trop vif, trop remué, trop violent, l’oppressait : sa présence était presque indiscrète — de nouveau une impatience, une hà¢te pure et sans contenu qu’il connaissait trop le prenait à la gorge. Comme si, sans qu’il eà »t rien à y faire, quelque chose l’eà »t (...)

lu photo de classe/s

lu photo de classe/s hier soir - récits de rencontres avec des parents d’élèves - aurait été dommage de ne pas en faire littérature - des moments qu’on connaît - ce que disent les corps, les mains, les fringues choisies pour venir - et ces non-dits qui lestent ces entretiens - jusqu’à ce que craquent les apparences - sur un regard du (...)

lu Les Amazones

Lu Les Amazones de Josée Marcotte. Pour situer, ce qu’on peut lire sur la quatrième de couverture : à€ l ?aube du millénaire post-capitaliste, le monde est en guerre. Dans une caverne sombre de la foràªt bordant le grand fleuve, deux Amazones se cachent. De qui, de quoi ? Depuis leur naissance, elles n ?ont connu que l ?emprise de leurs (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...