// Mots-clés

bref

408 billets

Articles

c’est (19)

c’est lire les mots de Marie Cosnay, se dire qu’on a trop attendu de l’école, comme de l’ordre social, qu’ils implosent, que de la souffrance naît souvent la résignation, que terrible l’attente déà§ue des gosses, et comment elle peut longtemps àªtre ressassée, se souvenir des litanies entendues au temps des bars, (...)

s’arracher la tàªte

s ?arracher la tàªte, qu ?il disait, mais c ?est décaper la carcasse qu ?il aurait fallu

tu dis (5)

tu dis : « J’ai appris à aimer la fatigue : sans elle, jamais rien su de l’étoilement des jours, que ça reste possible... » tu dis : « Via la fatigue aussi, la fragmentation des êtres et des jours. » tu dis : « En faire quoi de la matière autour des fragments ?... du remplissage, rien que de la bourre pour donner l’illusion du (...)

entendre les Stones dans le supermarché d’une petite ville

entendre les Stones dans le supermarché d’une petite ville, riff circulaire de Keith Richards et la voix de Jagger qui vient s’y poser, s’étonner de les retrouver dans ce lieu où, entre deux annonces publicitaires, est déversée une musique d’ambiance, se dire que tout se lisse à force de temps et d’habitude, que (...)

injonctions (13)

ne jamais abdiquer l’innommabledépecer les mots quand nécessairen’hurler que pour mesurer le silenceconsigner les mots pour faire place nettene saboter que de l’intérieur (surface et manière suivront)non pas accéder à l’innommé : à petites touches répétées faire qu’il abcèdes’obstiner jusqu’au chaos (...)

c’est (22)

c’est se prendre la tàªte synonyme de réfléchir Chantier ouvert après lecture du C ?était, de Joachim Séné, paru initialement sur le convoi des glossolales, repris ensuite en versions numérique et papier chez publie.net, et consacré au travail d ?un informaticien dans un openspace. à‰voquer le boulot de prof, non pas avec le recul de qui l ?a (...)

c’est (31)

c’est celui qui ne s’encombre plus d’un cartable, clé usb en poche, c’est le bruit des valises à roulettes dans les couloirs et penser à des hà´tesses de l’air sans avion, c’est le port de la blouse blanche pour ceux des sciences et l’envie parfois d’un bleu à enfiler, d’un passage au vestiaire où se (...)

tu dis (13)

tu dis : « D’accord, la langue, ça se rabote, mais ce qui te pousse à raboter ?... » tu dis : « Il en faut combien, des histoires, avant de savoir laquelle tu voulais écrire ? » tu dis : « Les points de suspension, c’est vrai que c’est chouette, mais des points de rebonds... » tu dis : « L’allure que ça aurait des points de (...)

tu dis (14)

tu dis : « C’est pas si souvent les bouquins où il reste pas de place pour écrire. » tu dis : « Les piles de bouquins ça m’a toujours fait peur : tellement de jours aussi laissés en attente. » tu dis : « Juste un mauvais rêve : que le texte s’efface au fur et à mesure que tu écris dans la marge. » tu dis : « On rigole bien du lecteur (...)

Potemkine

Vierzon, Rue Armand Brunet

... | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 |...

Catégories

EXPRESS