// Vous lisez...

tu dis

tu dis (2)

tu dis : « Ce n’est que dans l’attente que j’ai senti se creuser mon être. » tu dis : « Rien de plus dommageable pour l’auto-portrait qu’une si faible variété de la négation. » tu dis : « L’usage immodéré du pas a fait de nous des ombres pour nous-mêmes. » tu dis : « Quelle drôle d’idée que même dans la mort ne jamais faire marche arrière. » tu dis : « Très peu pour moi cette mort linéaire et chemineuse. »

Commentaires