// Vous lisez...

LOVECRAFT GENERATOR

à mains nues

à mains nues

L’affaire n’avait pas fait la une des journaux télévisés. à€ part quelques sites spécialisés dans le fait divers, aucune trace. Inutile d’en faire publicité : un sous-officier criminel, quand autant de troupes du pays engagées sur autant de terrains, comme ils disent. Et un peu trop tordue, comme histoire, pour que les pisse-copies du crime puissent l’exploiter. Difficile à traiter l’horreur quand elle fait un pas de cà´té. C’est en désamorà§ant un engin explosif artisanal que le gars avait perdu ses bras. Quelque part au Moyen Orient. On l’avait rapatrié fissa par avion sanitaire. Certains disent que cinq ou six par jour, des gros porteurs transformés en hà´pitaux. Remplis de jeunes types avec des morceaux en moins, la tàªte qui flanche... Gueules cassées de 14, celles-là avec le temps, la distance, on a fini par les voir. Plein le web, tu en trouves. Mais celles d’aujourd’hui, quand tu essaies de les imaginer, le trou noir dans lequel tu tombes... Traumatisme d’après combat. Personne n’a rien trouvé de mieux pour expliquer. Des beaux bras tout neufs, coude et poignet articulés, et màªme une main couleur chair. Pas de quoi rejouer de la guitare, mais quand màªme faire la pince, saisir, visser, dévisser, serrer... Et màªme appuyer sur les touches d’une télécommande. C’est pourtant pas gros. àŠtre autonome, l’expression qui revient toujours pour vanter les exosquelettes. Autonome, il l’a été. Plus qu’on aurait voulu. En tout cas, pas comme. D’abord sa femme. On l’a retrouvée étranglée dans leur chambre à coucher. Puis le toubib qui l’avait réparé. Sur le parking de l’hà´pital qu’il l’a eu. Un ingrat ! Le vigile qui est intervenu, mais trop tard, a bien failli y passer lui aussi. C’est lui qui l’a entendu gueuler pendant qu’il serrait. « Caresser !... Tu comprends ? Caresser... »

generated by : Récit d՚horreur : la main sculptée, ou une autre main artificielle, qui étrangle son créateur. H. P. Lovecraft, The Commonplace Book, note 7.

LOVECRAFT GENERATOR table des matières

]

Commentaires