// Vous lisez...

au fil des jours

montagne

à peine né et déjà la télé déversait ces images de lieux où tu n’irais que bien plus tard, donnais comme modèles des pratiques qui te resteraient étrangères, parce que cette façon d’envisager le corps comme voué à l’activité sportive, le temps au loisir et au dépaysement, était hors des représentations de ceux parmi lesquels être né et éduqué — la télé n’avait pas encore fait son intrusion dans le foyer, quelques années encore être resté à l’abri de sa norme proposée, et donc de la perception de l’écart : la grotte de Lourdes pour seule montagne, habillée d’une bonne femme habillée de blanc et bleu, le pèlerinage, le service militaire et la guerre pour seuls horizons de voyage, une grotte pas si extraordinaire, des tas de répliques dans les Mauges et en Vendée — et comment un imaginaire géographique peut être perverti par les appellations à vocation touristique : que dire des Alpes mancelles et ou de la Suisse vendéenne ? archives INA sports d’hiver à Gérardmer

Commentaires