// Vous lisez...

tu dis

tu dis (17)

tu dis : « Chaque excès m’ampute. » tu dis : « Rassembler les morceaux, mais ne savoir quoi faire de ton corps. » tu dis : « Quand il n’y a plus que de la peur sous ton crâne, et le silence des pièces vides : les voix de la radio sont impuissantes. » tu dis : « C’est l’envie de faire place nette, et l’énergie à rien. » tu dis : « Trouver l’élan passée la colère. »

Commentaires