// Vous lisez...

c’est

c’est (30)

c’est, au hasard d’un exercice, lire cette réplique de Giraudoux, Intermezzo : Le plafond, dans l’enseignement, doit àªtre compris de faà§on à faire ressortir la taille de l’adulte vis-à -vis de la taille de l’enfant. Un maître qui adopte le plein air avoue qu’il est plus petit que l’arbre, moins corpulent que le boeuf, moins mobile que l’abeille, et sacrifie la meilleure preuve de sa dignité. c’est remplacer plein air par web, songer à l’immensité du champ de connaissances accessibles, se dire qu’il ne faut céder ni au vertige ni au renoncement, ni à la négation ni à l’ivresse béate, c’est la nécessité d’une main tendue et apprentissage de la boussole plutà´t qu’alterner crachat, haussement d’épaule, mine de dégoà »t ou voile pudique, c’est pratiquer le màªme métier mais ne plus àªtre soi la seule mesure du champ de la connaissance, c’est la nécessité d’apprendre à faire, et que à§a passe par la découverte non seulement de la boîte à outils mais aussi de ce qui s’y trouve, d’apprendre en faisant, c’est par n’importe quel bout qu’on prenne l’affaire revendiquer tàªte bien faite et apte au temps présent

Chantier ouvert après lecture du C ?était, de Joachim Séné, paru initialement sur le convoi des glossolales, repris ensuite en versions numérique et papier chez publie.net, et consacré au travail d ?un informaticien dans un openspace. à‰voquer le boulot de prof, non pas avec le recul de qui l ?a quitté, mais comme un présent : c ?est. Réflexions désordonnées, images qui se proposent. Démarré en septembre 2012, poursuivre jusqu ?aux prochaines vacances d ?été.

Commentaires