// Vous lisez...

fictions

cherche pas

la faà§on qu’il avait de dire à§a, cherche pas !, ce qu’il y mettait de distance et de renoncement, de fatigue aussi, comme de saboter ce qui précédait, poser les mots aussità´t tout dézinguer, pas s’excuser d’avoir dit, mais que dire puisse àªtre nécessaire mais sans importance sinon pour lui, cherche pas !, trop d’images et de passé accrochés aux phrases, et jusqu’aux ràªves de la nuit, cherche pas, j’te dis, cherche pas !, rien à entendre dans tout à§a, sinon l’énergie qui portait le flot de ses paroles et l’invite au silence, cherche pas, j’te dis, cherche pas !, et que vous n’étiez pas pràªts, toi à comprendre, lui à admettre, à faire face tous deux

Commentaires