// Mots-clés

langue

58 billets

Articles

vases communicants / Josée Marcotte

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte. Grand plaisir à suivre non seulement les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net, mais aussi ses Mémoires d’outre-songe, blog sur lequel elle m’accueille aujourd’hui. Après lecture d’un de ses (...)

c’était pas dire le monde

c’était pas dire le monde, seulement en écumer le jargon

injonctions (20)

ne rien n’admettre que tu n’aies auparavant stratifiéne plus envier le granit (ou tout autre minéral)une à une percer les boursouflures du mondeécrire boustrophédon (et l’endroit et l’envers)apprendre à lire boustrophédon (et proscrire l’usage du (...)

horriblant de nos cris

Usons ici le fiel de nos fà¢cheuses vies, Horriblant de nos cris les ombres de ces bois Agrippa d’Aubigné, Stances

rien sous la main que le vide

Ce qu’on appelle ridiculement le "travail de l’écrivain" est une oisiveté qui confine à la misère. Il n’a pas de bout de couverture, de tricot, à peine d’agitation manuelle. Ce travail n’apaise pas, il ne dirige pas la pensée hors de soi, il ne fournit pas de dérivation à l’animation propre à un corps. Il n’a (...)

Autre étude de femme

de l’oralité, de la langue, des marquises, des sabots de chevaux dans la nuit

des corrections

Tenter d’àªtre précis sans réduire le discours. Ne pas se disperser ni se trahir bien sà »r, se faire comprendre mieux sans en passer par l’anecdote, cet ici et maintenant qui par moments se révèle simpliste, offre une image tronquée (comme on cite une marque pour ne pas décrire un objet) histoire d’en rester là , d’éviter le (...)

s’arracher la tàªte

s ?arracher la tàªte, qu ?il disait, mais c ?est décaper la carcasse qu ?il aurait fallu

un trou dans la langue

à cause d’un trou dans ma langue sans ça, rien pas de mots à pousser bout à bout pas de phrases à emboîter pas d’histoires pas d’images c’est à cause d’un trou dans ma langue un trou où s’engouffre le monde sans trou dans la langue c’est silence sans trou dans la langue c’est que des cris au loin (...)

toujours la pluie

toujours la pluie, quelques éclaircies - journée où traquer du passé via le web - à chacun d’y organiser sa mémoire - ses fictions - n’aurais jamais pensé pratiquer l’écriture sous forme épistolaire - à la radio ce midi un universitaire évoque la France invisible - après la silencieuse ! - est-ce que j’effectue un vrai travail ? (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50