// Vous lisez...

entre deux | premier jet

recroquevillé sur le lit

recroquevillé sur le lit… rien du digne allongé funérarium… corps mis en scène… chapelet aux doigts… ta mère qui l ?avais sorti de son sac à mains… mis là au cas où… parce que plus bien vaillant ces derniers temps… dernière embolie… baissé à vue d ?œil… aurais changé quoi d ?en parler au téléphone… morgue au sous-sol... béton écaillé peinture jaune... là que la mort fait signe... sans soin ni fard... sous-sol ouvert au dehors... bureau une pièce sans fenàªtre... signer des papiers... là que résonnent les images... celles des livres et des ràªves... des rigolos les pompes funèbres... chàªne poignées dorées sur catalogue... mort papier glacé... salles funérarium aux noms d ?impressionnistes... murs pastels... en terrain neutre qu ?on les laisse gire... dans leur lit tes grands-parents... sans reproductions Gauguin Van Gogh aux murs... alors te concentrer sur son visage... mais ce maquillage... et joues remontées trop haut... restaient ses mains... et que sans ce chapelet ce digne de la pause prendre ses doigts entre les tiens...

Voir en ligne : extraits précédents

Commentaires