// Vous lisez...

entre deux | premier jet

jamais été simple de revenir ici...

jamais été simple de revenir ici... en chemin déjà ... cette tension tout au long de la route... et màªme la veille de partir... y comprenait rien Karine... au début surtout... parlait de souvenirs qui déboulent... non... pas les souvenirs qui te submergeaient... maintenant oui... mais à l ?époque... autre chose... à peine arrivé c ?était vouloir partir... parce que ces jours devant soi... et la certitude de l ?ennui... cette sensation qu ?un vide... dès les marches de l ?escalier extérieur... porte d ?entrée franchie... et puis les mots... rituel de langue à défaut de savoir comment s ?y prendre... contourner les distances... rien de précis... malaise diffus !... de ces expressions à deux balles... te faisait marrer quand tu les rencontrais dans un roman... infusé conviendrait mieux... voire confus... ou compact !... proximités sonores... pain béni pour les psys... mais rien de plus qu ?un jeu... proximités sonores et trébuchantes !... ne dévoilent rien... pas le bon chemin pour accéder... c ?est au dedans... c ?est plexus et dessus les épaules... nappes qui s ?abattent... palpitant qui bat plus vite... c ?était... ne la franchiras plus désormais cette porte... ne monteras plus l ?escalier... n ?iras plus poser tes clés de voiture sur le buffet... t ?asseoir à cette table et le froid lisse de la toile cirée... plus rien qu ?en toi les traces... puisque maison rase... et jardin retourné... c ?est Philippe qui t ?a appelé... aussità´t qu ?il a su... était passé devant... une course à faire dans le coin... s ?excusait presque... en train de refaire sa salle de bains... s ?était planté pour ses raccords... infoutu d ?aller au but !... avait aperà§u une pelleteuse... déjà presque un an que le permis de démolition... remarque, c ?est p ?t ?àªt ? mieux d ?une faà§on !... lui filait le bourdon de voir la maison comme à§a... volets clos... faà§ade morte... et puis le panneau surtout... de voir à§a tout le temps écrit en toutes lettres...

Voir en ligne : extraits précédents

Commentaires