// Mots-clés

vases communicants

46 billets

Articles

ne jamais se résoudre à la fuite

(C ?était donc tout mensonge, ma solidité ?) H. Michaux, « Jouer avec les sons », Passages Tu t ?étais cru fort, tout te paraissait tellement plus simple – tellement plus simple, combien de fois l ?avais-tu répété ? – tu n ?attendais plus rien, disais-tu, ce n ?était que prendre ta voiture, avaler ces kilomètres, un aller-retour, sans plus, rien là de (...)

Tout me paraît calme et florissant

Tout paraît calme et florissant. Le ciel est un mirage pour initiés. Une plume vole. C’est la dernière note d’un soupir. Mais il fait nuit. On entend son pas gronder au loin. Mais tout a déjà été rendu il y a longtemps. Du plus loin de l’horizon une tache noire se met à grandir, soulevant la poussière. Il n’y a plus de mirage (...)

le désordre des intrigues

Le désordre disais-tu des intrigues derrière les murs de la ville habitée, le désordre parce qu ?à toi inconnues, mais aussi parce que cris et pleurs souvent, derrière les murs et au-dessus des plafonds, derrière les murs et sous les planchers, comme au-dessus de ta tàªte cette femme qui chiale au téléphone, et tout ce qu ?elle dit quelle importance, (...)

vases communicants | Marie-Thérèse Peyrin

Aujourd’hui, vases communicants avec Marie-Thérèse Peyrin avec pour mot d’ordre la rencontre, en toute liberté. Avec toutes mes excuses pour la mise en ligne tardive. Liste des vases établie par Brigitte Célérier, qu’elle en soit remerciée. Fiction cathare ou cathartique ( a minima mais je peux m ? en amuser aussi) Dès lors, vous (...)

soirée vases co

Soirée lecture jeudi dernier, médiathèque Faidherbe, Paris 11e. à‰changer non pas via tuyauteries optiques, toile mystère, mais à portée de voix. Impression difficile à nommer, ou comment la rencontre donne aussi l’impression de se retrouver, parce que s’àªtre déjà lus, avoir parfois participé ensemble aux vases communicants. Faà§on aussi de (...)

all along the watchtower

Sentinelle, tension de l ?attente, on dit les sens en éveil, regard plongé dans la nuit ou l ?immense, oreille aux aguets, c ?est veille immobile, très peu pour moi, et garder qui, se protéger de quoi, plutà´t longer les miradors, on finit toujours par trouver le moyen de s ?en éloigner, du moins tenter le croire, s ?évader peut-àªtre pas, tunnels qu (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40