// Mots-clés

langue

57 billets

Articles

toujours la pluie

toujours la pluie, quelques éclaircies - journée où traquer du passé via le web - à chacun d’y organiser sa mémoire - ses fictions - n’aurais jamais pensé pratiquer l’écriture sous forme épistolaire - à la radio ce midi un universitaire évoque la France invisible - après la silencieuse ! - est-ce que j’effectue un vrai travail ? (...)

plein soleil

plein soleil - une antenne de plus sur la maison d’en face - à chacun la sienne - sur chaque toit ou presque - pris soin de l’enlever sur la maison à l’abandon un peu plus loin - les antennes qui changent - les amandes qui grossissent - premiers concombres lilliputiens dans la serre "récup’ portes-fenàªtres" - bien lu hier (...)

petit doigt levé

belle illustration d’une conception de la langue, où on retrouve, comme écrivait Gracq, cette tendance à croire que le français ne peut s’écrire ou se parler qu’avec petit doigt levé, toute correction réservée aux élites, et le peuple hors normes ; me demande si on réfléchit à ça dans les IUFM... à la dimension politique de (...)

distribuait et puis basta

il venait chaque mercredi ; sillonnait le lotissement avec sa voiture, s ?arràªtait aux carrefours, sortait son diable du coffre, prenait une pile ; la prenait par le haut, avec la ficelle qui les tenait ensemble, plusieurs kilos au bout du bras, incroyable ce que à§a peut peser le papier, de quoi faire au moins une rue et sa perpendiculaire ; d ?un (...)

mais parvenir à te taire

tu dis que trop fatigué pour charrier ces mots-là , plus l ?envie te faire crisser le gosier du trop qui pèse et rien n’y fait, t ?embringuer rage d ?humains rugueux à s’écorcher les doigts la langue, mais parvenir à te taire

vases communicants / Josée Marcotte #2

Vases communicants aujourd’hui avec Josée Marcotte qu’on peut lire sur L’Imachination. On peut notamment y suivre les tribulations maniacofictives de Marge qui ont déjà fait l’objet d’un ouvrage numérique chez publie.net. Ce vase constitue la poursuite de l’échange entamé en novembre sur le thème de la langue. Mots (...)

un seulibataire

un seulibataire... tu prononà§ais comme à§a d ?après tes frangins... pas le souvenir... mais huit ans d ?écart avec l ?un... six avec l ?autre... petit dernier !... accident de parcours... terribles ces repas de famille... les plats qui s ?enchaînent... les verres avec... ce moment où croient bon de parler des gosses... la voix trop forte de ton père... (...)

brisé là 

du talon qui s ?abat sentir monter le cri, poussée lente mais tu la sais inévitable, ne rien anticiper : ce serait abandonner – du moins ce que tu crois – ne rien prévoir, mais une fois qu ?hors appréhender ton cri pas tant par goà »t de la table rase mais débusquer ce qui là se niche, surgit quand l ?énergie déployée et que dans tes bras et jusqu ?aux (...)

c’est (26)

c’est partir à vélo dans la nuit, le pas gagné de la lumière tout au long de janvier, c’est le matin une fenàªtre dans la rue, la taille de l’écran et des corps et des visages qui dessus s’animent, c’est penser au roman de Bradbury, c’est tous ceux qui avouent n’avoir jamais terminé un bouquin, c’est voir (...)

novlangue

http://dtgc.ovh/index.php/2017/05/1... Cliquer sur l’image pour accéder au texte.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50